mes petits-enfants

[pas en ligne]
EVERE

Nous avons 2 filles qui ont toutes les 2 deux enfants.Le problème,c'est que l'ainée ,veuve depuis un peu plus d'un an,a très vite retrouvé une compagne(je dis bien UNE compagne) qui a adopté,il y a un peu plus de 2 ans ,2 garçons ,des demi-frères,qui viennent de Kadjastan.L'un a 8 ans et l'autre 5 ans.Lors des réunions de famille,la dernière venant d'avoir lieu ce dimanche chez ma soeur,ces enfants ont une éducation déplorable,il n'y a aucune discipline du tout,ma fille et sa compagne,maman des enfants,laissant à peu près tout faire.Lorsque ou ma soeur,ou moi,ou n'importe qui d'autre ose leur faire une remarque,ça ne plait ni à ma fille ni a la maman.,car elles estiment que ce n'est pas rôle d'intervenir . Du coup,cela devient une punition pour nous de les inviter et même d'être invités chez elles,car c'est une connerie après l'autre,et de plus,le plus grand est agressif ,grossier et très provocateur.Nous n'osons pas en parler franchement à notre fille ,connaissant ses réactions elle risquerait de couper les ponts avec nous ,comme elle l'a déjà fait dans le passé.Je ne sais pas comment faire pour leur faire comprendre que l'éducation de leurs enfants est de leur ressort,bien entendu,mais que le restant de la famille n'a pas à subir cela. trés fâché fâché

[pas en ligne]
Halanzy

Comme je suis un peu dans un cas similaire que le vôtre, moi j'ai pris la décision d'en parler à mon époux (il s'agit de sa petite-fille) en lui disant bien que lorsqu'elle était chez nous, elle devait s'accommoder de nos décisions et à notre façon de faire ; chez elle, elle en fera à sa tête ou non ... point c'est tout . Un éducateur social avec qui j'en avait discuter m'avait conseillé de mettre les choses au point avec mon époux ... qt aux parents des petits, ils font ce qui veulent ... chez EUX.
Mon époux s'est incliné ... je pense ... qui ne dit mot consent circonspect
Parlez-en à votre fille, vous êtes maître chez vous.

Effectivement, rien de pire que les émotions contenues, les non-dits...Rien de tel qu'une situation claire même si ça peut faire mal sur le moment...

[pas en ligne]
Auderghem

Chère AF6896,
Je vous plains de tout mon coeur, cette situation est vraiment dure à vivre.
J'ai moi-même repris un compagnon dans ma vie, après mon divorce. Nous avons chacun un fils, qui a chacun une fille.
Avec les compagnes, et les familles de celles-ci, cela donne un cocktail d'éducations différentes, y compris sous notre propre toit. Il a fallu composer beaucoup, discuter beaucoup, essayer de comprendre à la fois les principes et l'histoire de chacun. Un exemple : les différences religieuses et culturelles. La compagne de mon beau-fils est musulmane, il a fallu s'adapter aux périodes de Ramadan, etc. Au début, je ne voyais pas pourquoi j'aurais dû renoncer à servir du porc dans les repas de famille. Mon compagnon m'a suppliée "de comprendre". Je l'ai fait par amour pour lui, même si je reste plutôt hostile à toutes ces concessions. Il faut se dire les choses calmement, en précisant que c'est pour l'harmonie de l'ensemble que certaines règles doivent être soit renforcées, soit adaptées.
Bonne chance,
REINEDIANA

[pas en ligne]
Wavre

Coucou DUYNEL,
Je pense que vous avez trouvé une bonne solution : vous avez sûrement bien fait de poser les règles du jeu clairement !

[pas en ligne]
Chimay

Je pense que l'essentiel dans ses situations, c'est tout de même de faire en sorte que les enfants ne souffrent pas... A vous lire, l'ai l'impression que c'est plutot votre FILLE et sa COMPAGNE qui ont un probleme, les enfants ont déja du vivre des choses terribles et doivent avoir bien de la peine à s'adapter... Enfin, c'est mon opinion, avec beaucoup d'amour, de douceur, on arrive à plus que des menaces. Essayer de parler avec votre fille, si elle ne veut rien entendre pourquoi ne pas essayer de faire appel à un médiateur ou à un psychologue? ça paraît idiot mais cela peut parfois aider... Il est possible que tout cela remonte à plus loin, vous aurez peut-être des réponses...?
Vraiment pas facile, je vous soutient de tout coeur.

Diditte

Ces problèmes arrivent dans toutes les familles, recomposées ou pas, dans des couples hétéro ou homo , je pense que les jeunes mères actuelles sont plus "laxistes" disons, elles veulent moins imposer que nous n'avons fait et nos mères disaient cela de nous aussi...je pense. Il reste que il faut certaines structures aux enfants, faute de ne pas s'épanouir vraiment si on "les laisse tout faire" , je dois bien avouer que je ne fais qu'en parler, je n'ai trouvé la solution, actuellement, je ne vous aide donc pas beaucoup

Je ne crois pas que les mères d'aujourd'hui soient toutes plus laxistes que par le passé. Simplement, les familles et la façon dont on tient une place en son sein sont plus variables aujourd'hui. Etre mère ne trouve plus de définition aussi établie et chaque femme fait sa popote. Et quand on fait sa popote, on rate des recettes et on doit parfois s'y reprendre à deux fois pour atteindre la réussite...