liberté sexuelle d'expression

[pas en ligne]
Baisy-Thy

Je suis assez étonné de voir à quel point l'on est prude sur les questions sexuelles. Inutile de rappeler que notre génération a eu la chance de vivre, et à la fleur de l'âge, l'époque de la libéralisation des moeurs. Mais on a comme mis tout cela au placard par la suite, pour se censurer. Je trouve que c'était une époque qui avait bien sûr ses excès, mais qui avait l'avantge de désacraliser le taboo du sexe. et je m'inquiète franchement quand je vois comment nos jeunes vivent leur éducation sexuelle avec des supports qui sont bien loin des réalités (films pornos et autres). Ils foncent un peu tête baissée dans cette industrie néfaste à l'harmonie entre homme et femme. Je pense que l'on a un rôle dans leur éducation, celui d'oser parler avec eux des choses vraies, des choses qu'on a vécu, de leur remettre un peu de magie dans les yeux afin qu'ils se respectent le sexe opposé.

C'est vrai que la libération sexuelle c'était quelque chose. Pour les hétéros en tout cas. Pour les homos, c'est seulement à partir des années 80 qu'on a pu sortir du placard, et encore, dans certains milieux ce n'est toujours pas le cas.
Pour les jeunes d'aujourd'hui, c'est vrai qu'ils sont pris entre une offre de porno surabondante, surtout sur Internet et une ambiance fleur bleue incroyable dans les séries télé, les magazines, le cinéma...
Pas étonnant qu'ils s'y perdent!

[pas en ligne]
Anvers

Moi, je dis que le problème, c'est le politiquement correct qu'on a imposé depuis des années !
Du coup, plus personne n'ose dire des choses, s'éclater, profiter !!!

[pas en ligne]
Tournai

La liberté sexuelle était une bonne chose, dans le sens où ça a ouvert des portes. Mais c'était excessif aussi et je suis persuadée que désacraliser le sexe n'était pas une bonne chose, en faire "du banal" fait perdre sa réelle valeur.
Dans le couple que nous formions avec notre mari, nous n'avions pas ou peu de tabou, mais cela restait un aspect très important pour nous, ...
Certes, la présence du porno n'aide pas à "bien vivre" le sexe, mais je crois que la liberté sexuelle "tout venant" comme nous l'avons connue non plus...

[pas en ligne]
Tihange

Voilà qui complète à merveille (à "vermeille" lol ) le message que je viens de laisser dans le sujet "les hommes"...

[pas en ligne]
Bruxelles

Le sexe, sacré... moui, je ne suis pas sûr qu'il faille le mettre à ce niveau là non plus, sinon on n'ose plus y toucher... Mais en tout cas oui il faut être clair, montrer du respect...

[pas en ligne]
Etterbeek

Du respect je n'en vois plus beaucoup. Partout il y a du sexe, dans les films, les pubes, dans les magazines... ET regardez les jeunes, il passent leur temps sur le net et ne se respectent même plus eux-mêlmes, vidéos et puis toutes ces mises en scène...

L'image du corps évolue. J'approuve le fait qu'il ne soit plus considéré d'abord comme un outil de travail, que le corps servent à jouir est une bonne chose, à condition de ne pas l'enfermer dans ce rôle et de ne pas lui confier trop de son image de soi.

Certes mais il vaut mieux s'appeler" narcisse" que "maso"

Et bien moi,malgrés toute cette pub autour du sexe,je trouve qu'il n'y a rien de mieux que de faire l'amour à deux et dans le respect des désirs de l'autre.J'ai élevé mes enfants dans cette optique et ils sont heureux,je pense que le sexe ne doit pas être libéraliser à ce point,on en voit partout,je ne suis pas d'accord.Les enfants ont une vision faussée et perverse du sexe alors que c'est quand même la plus belle chose que deux personnes qui s'aiment font ensemble!