La Violence Au Sein De Notre Vie

[pas en ligne]
Marcinelle



Des mamies et des mamans me parlent de leurs angoisses vis a vis de la violence
(voir article relatif à cette femme importunée dans le métro de Gosselies vers Charleroi.
Ils l'ont suivie et dans la rue Léopold s'est fait violer par 4 à 18H45 !!!!!!!!) ainsi que l'article
qui stipule que Dutroux a demandé sa libération alors qu'on l'a sirpris et constaté qu'au milieu
de ses cassettes pornos, il y avait des scènes avec Julie et Mélissa !!!!!!!!!!!!!

Ces mamans et grands meres sont plus angoissées pour leurs enfants et petits enfants
que pour elles mêmes.

Il est évident que la journée n'est pas plus sécurisante qu'à la tombée de la nuit.
Comment répondre à cette violence ? Une partie de nos jeunes, surtout les
accros aux jeux vidéos de guerre, sans s'en rendre compte, se déshumanise
et crée des individualistes exarcerbés....

J, moi aussi j'ai peur dehors et sors le plus souvent avec aide familiale ou en taxi n'en crois pas mes yeuxd quand
je te lis pleure pleure

[pas en ligne]
Grivegnee

Ce qui m'énerve, c'est cette expression "petit délinquant" . Pour moi on est délinquant ou on ne l'est pas. Ce n'est pas un "petit délit" d'arracher le sac d'une veille dame en la faisant tomber; ce n'est pas un "petit délit" de violer l'intimité des gens en cambriolant leur maison, ce sont des délits tout cour. Les petits voyous ne se sentent même plus coupables. Moi, je pars du proverbe "qui vole un oeuf vole un boeuf". Nos ancêtres étaient beaucoup plus rigoureux.

[pas en ligne]
Gilly

j'adhère 200 %
si on est capable ( comme un adulte ) de faire le mal
on est capable d'être jugé comme un adulte trés fâché trés fâché trés fâché trés fâché trés fâché trés fâché trés fâché
amicalement ( quand même ) Carline -

Oui Badjawe c'est un délit tout court et leurs parents où leur enfance n'ont rien à voir

[pas en ligne]
Marcinelle

tu as bien raison Jeanflon...les parents se sentent coupables malgré une bonne éducation.

Ce qui est violent également, ce snont les petits gestes de la vie quotidienne.
Exemple : un garcon de 14 ans joue au ballon, sur le mur d'un immeuble, juste en face de sa
maison.

Dans ce building composé de personnes âgées dont certaines malades, de familles avec
petits enfants, le bruit raisonne dans les appartements ce qui provoque des maux de tete,
des difficultés de concentration, des insomnies, des problèmes de nerf.

Certains locataires ont prévenu la mère....qui n'en à rien à faire !!

Aujourd'hui j'apprends qu'une personne âgée, excédée, a lancé une bassine d'eau sur le garçon...
J'ai bien peur des représailles...

[pas en ligne]
Gilly

cor heureux que c'était pas son " pot de chambre " ou sa " chaise percée " lol lol lol




19,95 $
Ajouter au panier
La Vieillesse en cage
Briser le silence sur la maltraitance envers nos aînés
Par l'auteure Marie des Aulniers


Marie des Aulniers a oeuvré pendant plus de trente ans dans le milieu des soins aux aînés ; c'est pourquoi elle s'intéresse au sort et à l'avenir qu'on réserve aux personnes âgées qui sont « parquées » dans les CHSLD. Comment peut-on rester insensible devant toutes les atrocités qu'elles subissent et comment peut-on ne pas réagir ? Chaque jour, les médias nous informent que des aînés sont victimes de violence physique ou psychologique. Ils sont aussi négligés et exploités. Rien n'est épargné à ces personnes affaiblies qui sont souvent incapables de se défendre, qui sont parfois confuses et, surtout, sans ressources. Les atteintes aux droits de la personne que l'auteure décrit par le biais de l'histoire à peine fictive d'Alice et de Philippe font frissonner tellement elles sont révoltantes. Le but précis d'un tel ouvrage ? Nous mettre face à nos responsabilités, face à notre devoir de rendre aux aînés tout le respect et la dignité auxquels ils ont droit. Une société qui ne respecte plus ses aînés est une société en décadence.

La Vieillesse en cage expose et dénonce le traitement inhumain que trop d'aînés subissent et subiront dans certains centres hospitaliers et centres d'accueil. En plus de la réédition du texte, un chapitre a été ajouté au début du livre qui fait le constat et l'analyse des plus récents cas de maltraitance des aînés.

Facebook
Pinterest
Imprimer

Autres formats disponibles
Livre au format ePub ePub 14,99 $




[pas en ligne]
Marcinelle

PERSONNELLEMENT, j'ai peur pour les personnes âgées qui n'ont plus de famille
ou qui ont encore un membre qui ne vient jamais les voir dans leur maison de
repos.

Sans vouloir incriminer les maisons de repos, il y a deja eu des exemples qui
démontrent que ces personnes isolées sont moins bien traitées que les autres
dont la visite d'un parent agit comme un symbole de contrôle....

tu ne crois pas si bien dire une dame dans mon bunker était abonnée à toutes les visites bénévoles de la croix rouge et apostoliques justement pour ne pas être isolée et cela marchait du tonnerre je donne le tuyau à toutes mes amies