L'Art Moderne

[pas en ligne]
HARMIGNIES

Mercredi, j'ai emmené des amis français, férus d'art moderne, visiter le Grand Hornu, un site minier classé à l'UNESCO et reconverti en Musée d'Art Contemporain (le MAC's, selon cette manie idiote de donner des drôles de noms aux musées maintenant).

Hé bien, heureusement que le site du Grand Hornu est exceptionnel, sinon j'aurais eu honte de les avoir emmenés là.

Je précise tout de suite : l'art moderne et moi, ça fait trois. Mais quand même !

Il y avait une expo de Anne Marie Schneider. Dans le genre arnaque…. Des dessins faits sur de simples feuilles de papier, des bêtes dessins au crayon noir comme je pourrais faire moi-même (et encore, je suis sans doute plus douée), sans titre, sans rien. Et alors les explications, même moi je trouverais des explications moins foireuses. Ca sur plusieurs salles, la plus grande partie du musée en fait.

Après c'était un peu mieux, même si, art moderne, bon… Il y avait notamment une installation avec des lustres en cristal, que je trouvais jolie, jusqu'à ce que Jean-Christophe me fasse remarquer qu'ils étaient tous cassés, par terre, et que donc ça marquait la décrépitude et que ça voulait dire qu'ils allaient bientôt disparaître. Effectivement, les 3-4 installations dans cette salle étaient plutôt jolies, mais à y réfléchir un peu, bien pessimistes.

Puis il y avait une installation d'un "artiste", né en 1969, qui est resté au chômage jusqu'en 2005. Et donc, le sol de la salle avait été peint dans un bleu pâle un peu passé, "couleur Onem" : couleur carte de pointage. Le long d'un mur, une rangée de livres, plus ou moins classés par couleur, et plusieurs du même exemplaire. Le long d'un autre mur, un genre d'empilage de livres, aussi plusieurs d'un même exemplaire, empilés façon bibliothèque. Voilà. C'est de l'art.

Et dernière expo, une expo de "bijoux". L'artiste avait travaillé dans une bijouterie bruxelloise et faisait de gros colliers en or. Quand il s'est mis à faire le même genre mais en laiton, on lui a dit que c'était importable. Du coup il s'est interrogé sur la portabilité des bijoux. Et je peux vous assurer que ceux qui étaient là étaient totalement importables… Une bague avec une demi-Barbie, un collier "guillotin", une couronne avec des petits lingots d'or supportés par une armature en acier, symbolisant le fait que les riches vivent du travail des pauvres en gros, des bagues "baise-main" faites avec des pièces mécaniques et ornées d'une bouche grandeur nature, des broches faites avec des Playmobil… Mais enfin ça c'était rigolo. Et là il y avait vraiment une réflexion derrière, malgré tout.

Si vous voulez vous faire une idée : http://www.mac-s.be/fr/6/84/Jompet-Kuswidananto

Mais apparemment les dessins de Schneider sont tellement des impostures que, pour illustrer cette expo, ils ont choisi les quelques peintures exposées alors que la grande majorité des "oeuvres" étaient des dessins au crayon noir, au fusain ou à l'encre noire je ne sais plus, sur papier blanc.

Je précise que mes amis, pourtant amateurs d'art moderne, sont sortis de l'expo Schneider et de l'installation de livres fort sceptiques eux aussi...

[pas en ligne]
WEZEMBEEK OPPEM

Vu ce que tu décris, Patricia, et vu que l'art moderne n'est pas vraiment mon truc.., hmm clien d�œil , ton descriptif ne nous donne pas trop envie d'aller y faire un tour... hmm clien d�œil
Dommage pour tes amis... triste