Enfants qui changent de sexe

[pas en ligne]
Namur

Je viens de tomber sur cet article qui m'a laissée plutôt... perplexe, cela m'intéresserait de lire votre avis!!! (à lire sur http://www.7sur7.be)

"De plus en plus d'enfants veulent changer de sexe
Selon l'agence de presse américaine Associated Press qui se base sur trois rapports publiés le 20 février, de plus en plus d'enfants souhaiteraient changer de sexe.

Ces enfants commenceraient par s'habiller avec les vêtements du sexe opposé. Un problème d'identité qui commencerait dès la plus tendre enfance comme le confie la maman d'un enfant qui a changé de sexe. "Dès l'âge de 18 mois, ma fille a annoncé qu'elle était en fait un garçon", affirme cette mère de famille. Une attitude qu'elle a fini par accepter. Huit ans plus tard, la fillette a commencé son traitement pour changer de sexe.

Interrogé sur ce sujet délicat, le docteur Norman Spack, qui a ouvert une clinique spécialisée à Boston, affirme avoir traité 97 enfants entre 1998 et 2010. Son plus jeune patient était en fait un petit garçon de quatre ans.

Toutefois, le changement de sexe en lui-même prend beaucoup de temps. Tout commence par un accompagnement psychologique et ce jusqu'à l'âge de la puberté. Si à l'âge de 16 ans, les adolescents manifestent toujoursleur envie de changer de sexe, on entame alors un traitement hormonal. Toutefois, selon le docteur Spack, il est extrêmement rare que les enfants reviennent sur leur décision. Sur 97 patients traités, un seul a changé d'avis. (CB)"

[pas en ligne]
Watermael Boitsfort

Morbleu, Douce, Ma Chère, je connaissais ce phénomène de "transgenre", mais je n'imaginais pas qu'il puisse commencer aussi tôt !

Je suis allé voir sur Wikipedia comment définir ce curieux phénomène, pour nos amis du forum, et voilà quelques lignes trouvées sur le thème :

"Transgenre est un néologisme français reflétant une terminologie évolutive pour décrire les personnes dont le genre ??? l'identité psychique et sociale reliée aux concepts d'homme et de femme, ou identité sexuelle complète ??? entre en conflit avec leur sexe biologique.
Le mot est d'abord apparu au Québec[réf. nécessaire] où la transgenre Micheline Montreuil l'a popularisé tant devant les tribunaux que dans les médias. Il a par la suite fait son apparition en France. Il serait un calque du mot anglais transgender, après qu'on eut commencé à utiliser le mot « genre » pour traduire le concept que la sexologie et la sociologie rendent par gender dans la langue anglaise[réf. nécessaire].
Ces concepts (« genre » et « transgenre ») ne sont pas encore bien définis. Au Québec au moins, ils sont pris en compte par les services sociaux travaillant avec cette communauté[réf. nécessaire], et commencent à intégrer les disciplines académiques.

Dans son sens le plus large, le mot transgenre regroupe plusieurs expressions identitaires dans lesquelles la personne considère que le genre attribué à sa naissance, en fonction des organes génitaux est une description fausse ou incomplète d'elle-même. Selon cette définition, une personne transgenre est donc une personne (qu'elle souhaite être opérée ou prendre des hormones ou non) dont l'identité de genre, l'expression et/ou le comportement sont différents par rapport à ceux qui sont attendus par la société pour les gens de son sexe biologique. Une personne homosexuelle pourra ainsi être vue comme transgenre car elle ne se conforme pas à la norme sexuelle de son genre.

Au sens plus strict, une personne transgenre est une personne qui ne se sent pas appartenir au genre assigné à la naissance mais ne se sent pas non plus appartenir à l'autre genre. Elle peut se sentir homme et femme, homme ou femme selon les moments, ni homme ni femme.

Un cas typique serait celui de l'homme (plus ou moins féminisé physiquement, cela n'a pas d'importance) qui vit en femme et se considère comme une femme, mais qui ne veut pas se faire opérer pour changer de sexe. Par contre, celui qui désire l'opération mais ne la fait pas pour une raison quelconque sera vu comme femme transsexuelle non opérée."

Personnellement, j'y perds un peu mon latin, et je conçois tout cela bien difficilement, mais, mille sabords, je suppose que la nature peut parfois aussi se tromper sur le sexe ! Après tout, elle fait parfois des bêtises, non ?
HerrMajor

[pas en ligne]
Namur

La nature se trompe-t-elle vraiment?? circonspect Comme vous HerrMajor je reste perplexe mais j'essaie de garder l'esprit aussi ouvert que possible!!! En parcourant un peu ce merveilleux outil qu'est l'internet sourire j'ai découvert des informations tout à fait étonnantes!! Saviez-vous qu'un homme a accouché l'an dernier au Royaume-Uni? La naissance a eu lieu à la fin de l'an dernier, par césarienne, après un traitement hormonal. Et ce n'est pas une première... Le premier enfant né d'un homme a vu le jour il y a 4 ans aux Etats-Unis. Pour moi, le "3ème sexe", comme on désigne parfois les personnes transgenre, fait entièrement partie de nos sociétés actuelles et à bon droit, mais comment cette évolution a été possible au point de vue... biologique, matériel, cela dépasse mon entendement!! Si on nous avait dit cela il y a 20 ans, ou même 10, nous n'y aurions sans doute pas cru... Les genres sont-ils amenés à disparaître, purement et simplement? Etonnant fait de société que celui-ci...

[pas en ligne]
Bruxelles

Hé oh ! On va pas me supprimer les nanas, quand même, hein ? Déjà qu'y en a qui se prennent pour des mecs.. faut pas charrier, tout de même ! Bon, c'est vrai qu'y a des gens qui sont mal dans leur peau depuis tout petits. J'ai vu des témoignages dans des émissions de télévision où des gars expliquaient qu'ils se sentaient fille depuis toujours, ou le contraire. Souvent y avaient des physiques mal déterminés, faut le reconnaître.
Et puis je sais aussi qu'il y a des bébés qui naissent avec les deux sexes physiques, et les parents doivent choisir un des deux passke les médecins doivent en fait opérer. Dur dur pour les parents, et ça peut sans doute arriver qu'ils se trompent et que dans la tête le bébé est de l'autre sexe.
allez, à+,
SuperBilout

[pas en ligne]
Namur

Le magazine "sciences humaines" du mois de mars a réalisé un dossier très intéressant sur les identités sexuelles, je vous le recommande. Quelques thèmes: no 5 identités sexuelles (chromosomique, anatomique, hormale, sociale et psychologique), les neurones ont-ils un sexe, etc. Je viens de commencer ma lecture mais j'apprécie vraiment la manière dont c'est expliqué. Une lecture qui peut aider à réfléchir en restant nuancé clien d�œil

[pas en ligne]
Beez

Le corps, les hormones, l'identité profonde... Il ne s'agit de rien de véritablement nouveau, je crois que c'est la visibilité accrue qui l'est.
Il y a encore une autre situation, les hermaphrodites pour lesquels jusqu'à assez récemment un choix était fait par les médecins à la familles pour opérer dès la naissance et élever ensuite en fonction de ce sexe, en appuyant ce genre social. Aujourd'hui, l'idée tend à s'étendre qu'il vaut mieux attendre que la personne concernée soit en âge de décider et surtout qu'elle ait accès à son histoire dans son ensemble. Il y a d'ailleurs des hermaphrodites qui consièrent leur identité d'intersexe comme la leur et ne voulant pas la modifier.