Canons de beauté

[pas en ligne]
Anderlecht

Chers Tous,
La beauté est une notion évolutive, et les canons de celle-ci ont beaucoup changé à travers les âges !
Je pense à ce thème parce que ma meilleure amie, qui est restée ronde jusqu'au bout de sa vie, me disait toujours qu'elle était née dans un mauvais siècle !

J'ai cherché un peu et trouvé ceci dans "Le journal des femmes", à propos des canons de beauté dans la préhistoire... à vous de poursuivre cette recherche à travers les siècles, et de vous situer dans votre période idéale clien d�œil !
On montre une photo d'une sculpture célèbre, celle de la "Venus de Willendorf" (25.000 ans avant Jésus-Christ) :

"Préhistoire : la fécondité avant tout !

Vénus : la beauté synonyme de survie

De nombreuses Vénus (environ 250) datant du Paléolithique (3 millions-12 000 avant J.C.) ont été découvertes en France et dans tout le reste de l'Europe. Sculptées dans l'ivoire, l'os ou encore la pierre, ces statuettes constituent les premières représentations de la femme aujourd'hui connues. Elles ont de nombreux points communs : courtes silhouettes, visage souvent sans traits, seins, ventre, fesses, cuisses hypertrophiées. A l'inverse, les mains, pieds, membres supérieurs et, à un degré moindre, les jambes sont négligées. La fonction exacte des ces Vénus n'est pas connue. Certaines présentent un trou de suspension et devaient donc être utilisées comme objets de parure. D'autres ont été trouvées dans un contexte rituel. L'aspect des Vénus pourrait laisser à penser qu'il s'agirait d'idoles de la fécondité et de symboles de la fertilité : beauté et survie sont étroitement associées dans les premières représentations de l'idéal féminin."

Sauf erreur de ma part, dans les pays du monde où règnent encore les famines, et où la nourriture reste souvent incertaine, on aime toujours les femmes très rondes...

Bien à vous,
Jasmin

[pas en ligne]
Uccle

Hello Jasmin! Chouette, ton sujet sourire Mais même sans remonter aussi loin, dans les années 60 les pin-up avaient de belles formes, et même parfois un peu de cellulite! clien d�œil Il suffit de comparer Maryline Monroe à des mannequins d'aujourd'hui... Un dessinateur de mode célèbre a dit que la fonction des mannequins était de mettre les vêtements en valeur, et donc d'être des cintres mobiles. Des formes féminines détourneraient l'attention du spectateur, en quelque sorte... N'importe quoi!!!! Mais ça explique beaucoup de choses... en premier lieu, que la "taille mannequin" n'est pas quelque chose de naturel. Je suis sûre que ton amie ronde est très belle, Jasmin! clien d�œil

[pas en ligne]
Woluwe St Lambert

Je sais ke des études assez récentes ont montré que plus que le poids, les rondeurs et/ou, une femme pour séduire un homme susceptible de procréer, cette femme doit avoir un rapport x de ses mzensurations, ke je veux dire, il faut que la largeur de son bassin soit de x par rapport au reste de ses mensurations. Tout ceci est inconsciednt dans l'esprit de l'homme.

[pas en ligne]
Auderghem

Salut, tout le monde,
C'est vrai que la beauté a beaucoup évolué selon les époques.
Au Moyen-Age, souvenez-vous des tableaux et des tapisseries, avec des jeunes femmes pâles...

J'ai trouvé un peu de doc sur cette période :

"Le Moyen ?ge : l'âge des jeunes filles nubiles

L'interdiction du maquillage
Au Moyen ?ge, le maquillage, sous prétexte qu'il travestit les créatures de Dieu, est interdit par l'Eglise toute puissante. Une seule couleur est tolérée, "le rouge de la pudeur". La Vierge Marie est alors généralement représentée comme une statue sans aucune féminité : la statuaire romane la présente comme un simple support ayant le Christ dans ses bras. La Vierge à l'enfant que l'on peut ici observer est une exception : il s'agit en fait d'un portrait d'Agnès Sorel, maîtresse du roi Charles VII (1403-1461), travestie en Vierge. On peut remarquer son teint très pâle : symbolisant la pureté, mais aussi la richesse et l'oisiveté, la blancheur de la peau est alors très recherchée. Agnès Sorel s'est également épilé le front : une manière de conserver un visage aussi juvénile que possible et de mettre le regard en valeur.

La nymphe médiévale
Généralement dissimulé sous des vêtements amples, le corps doit obéir à des canons très particuliers. La jeunesse, encore une fois, est exaltée : la femme se doit d'être large d'épaule et d'avoir des seins petits, fermes et écarté, une taille de guêpe, des hanches étroites et un ventre rebondi. La blondeur est également exaltée.

Secrets de beauté : Les femmes de l'époque s'appliquaient un mélange de chaux vive et de sulfure naturel d'arsenic sur le
front pour l'épiler. Pour empêcher la repousse du poil, rien ne valait le sang de chauve-souris ou de grenouille..."

Du sang de chauve-souris ou de grenouille, berk !

Amicalement,
ReineDiana

[pas en ligne]
Namur

http://www.parolesmania.com/paroles_michel_sardou_4414/paroles_etre_une_femme_163603.html
http://www.parolesmania.com/paroles_michel_sardou_4414/paroles_etre_une_femme_2010_1095711.html

clien d�œil