Vos médicaments moins chers ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Les règles de prescription des médicaments connaissent actuellement plusieurs changements. Fiftytoo fait le point.

Chez le médecin : marque ou DCI ?

Lorsqu’il vous prescrit un médicament, votre médecin a deux options.

Soit il écrit sur l’ordonnance le nom de la marque du médicament qu’il souhaite vous voir prendre.

Soit il y inscrit le nom d’une molécule, d’un principe actif : cette seconde méthode est appelée, en jargon, la prescription en DCI (pour Dénomination Commune Internationale).

Chez le pharmacien, depuis avril 2012

Depuis le 1er avril, lorsqu’un client soumet une ordonnance rédigée "en DCI" à son pharmacien, ce dernier a l’obligation de lui délivrer le médicament le moins cher de la gamme, et doit pour ce faire se référer à une liste dressée mensuellement par l’INAMI. Il s’agit dans la majorité des cas d’un médicament générique.

A noter cependant que le médecin peut contourner cette règle en invoquant des raisons médicales précises. Il peut ainsi indiquer sur son ordonnance que la substitution par le médicament le moins cher n’est pas indiquée dans le cas d’espèce.

Chez le pharmacien, à partir de mai 2012

Dès le mois de mai, les prescriptions d’antibiotiques et d’antimycosiques (contre les champignons) pour un traitement aigu (de courte durée) seront automatiquement considérées comme des prescriptions en DCI. Notons à ce sujet que les ordonnances d’antibiotiques et d’antimycosiques représentent d’ailleurs 10% de la totalité des prescriptions.

En d’autres termes : quelle que soit la forme de la prescription (nom d’une marque ou d’une molécule), le pharmacien considérera l’ordonnance comme une prescriptions en DCI, et fournira dès lors le médicament le moins cher.

Quelles conséquences ?

Il se peut que nom et la forme (voire la couleur, le goût...) de certains de vos médicaments changent, mais aussi que votre facture soit réduite !