Vivre chacun chez soi : la solution miracle ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Fini les couples fusionnels ! De plus en plus de couples vivent font désormais domicile à part. Pour certains, c’est le choix idéal pour rebooster leur vie amoureuse et sexuelle, pour d’autres c’est le moyen parfait pour débuter une nouvelle existence sans heurts et sans douleur. Levons le voile sur ce phénomène qui a tout de la recette miracle !

Chacun chez soi

Pour vivre heureux, vivons « séparés  » : une bien intéressante philosophie que 6% des couples ont d’ores et déjà adoptée. Mais qui sont exactement ces adeptes ? Mis à part les jeunes qui tardent de plus en plus longtemps à s’engager, les personnes les plus âgées représentent la grande majorité des partisans de la non-cohabitation. Rien de plus normal ! Ils ont déjà connu les hauts et les bas de la « vie ensemble » et sont en attente d’un tournant dans leur vie.

Bien entendu, ce mode de vie séduit en priorité les couples aisés, pouvant se permettre de gérer les frais de deux domiciles. Il n’en reste pas moins que cela constitue un révélateur et un déclencheur assez frappant : un couple en péril peut reprendre vie grâce à cette « technique » tandis qu’un autre peut utiliser celle-ci pour amorcer une séparation tout en douceur.

S’éloigner pour mieux se retrouver

Pour les couples installés depuis longtemps et voulant combattre la routine par la manière forte, l’éloignement temporaire est une solution conseillée. Cela serait l’occasion pour les conjoints de ressentir plus fortement le manque de l’autre et réapprendre à désirer celui-ci.

En effet, partager la vie d’une personne au quotidien n’est pas la garantie d’une bonne communication. Avec les années, on en vient à moins (ou plus du tout) se parler, on oublie les petites attentions et les marques d’affection, on considère que tout est acquis et que l’on a plus rien à prouver. Prendre le large quelques temps apparaît comme une solution efficace pour prendre conscience de l’autre et, qui sait, de ranimer la flamme !

Voir l’article « Couple : comment vibrer à nouveau ? ».

Amorcer une séparation en douceur

Parfois, la lassitude peut devenir tellement insupportable qu’il ne s’agit plus tant de sauver son couple que de se sauver soi-même. L’impression d’avoir épuisé les ressources de son couple ou encore la sensation que chaque jour n’est que frustration et déception sont deux fléaux qui frappent les hommes et les femmes en milieu de vie (concordant avec le départ des enfants, la retraite...).

Apparaît alors la décision de vivre pour soi, l’envie de rupture au sein du couple. Habiter dans deux logements différents facilite cette séparation douloureuse. Cela évite d’avoir à supporter les regards incrédules ou culpabilisants de la famille et, surtout, les affres du divorce : répartitions des biens, rancœur...

Voir l’article « De plus en plus de seniors "jeunes divorcés" ».