Un sommeil juste préserve le mental : dormez-mieux !

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Il existe bien des façons d’améliorer un sommeil agité. Du reste, saviez-vous qu’un des bénéfices majeurs d’un juste sommeil est la préservation du mental ?

Des chercheurs le confirment, un juste temps de sommeil, en l’occurrence ni trop court ni trop long, contribue assurément à préserver la santé mentale des aînés. L’étude menée par des scientifiques espagnols concerne 245 personnes de plus de 65 ans. Ils ont accepté de répondre à plusieurs questionnaires évoquant leur mode de vie.

Parmi l’échantillon interrogé, 12% des individus ont déclaré être atteints de troubles cognitifs, symptômes en lien avec la maladie d’Alzheimer par exemple. Mode de vie et sommeil notamment constituent des facteurs qui interviennent dans l’évolution des fonctions intellectuelles et du mental.

Dans cette perspective, les chercheurs du Department of Pharmacy of the CEU Cardinal Herrera University de Valence, ont remarqué que les sujets qui dorment moins de 6 heures ou plus de 8 heures multiplient par 2,6 le risque de souffrir de déficience cognitive. Un juste sommeil semble donc s’établir de manière globale entre 6h et 8h.

En outre, une activité se distingue dans le maintien des facultés cognitives : il s’agit de la lecture. C’est une autre constatation faite par les chercheurs au cours de cette étude. Les personnes qui n’ont pas l’habitude de lire très régulièrement présentent un risque de déclin cognitif multiplié par 3,7, par rapport à 2,5 pour ceux qui lisent un peu ou occasionnellement...

Les bonnes pratiques à retenir sont par conséquent : bien réguler son sommeil (heures du coucher et du lever), ne pas trop peu dormir (ou trop dormir) et enfin de pratiquer régulièrement cette pratique fort saine : la lecture !