Tout sur le(s) diabète(s)

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Le diabète est en hausse, et de plus en plus de Belges doivent apprendre à vivre avec cette condition. Fiftytoo estime donc qu’il est important d’en parler.

Le diabète, c’est quoi ?

Tout d’abord, petit rappel théorique : l’insuline est une hormone qui permet l’entrée du glucose dans les cellules de l’organisme. Le glucose sera ensuite soit utilisé comme carburant, soit mis en réserve.

Chez les diabétiques, le corps produit trop peu d’insuline, ou il est insensible à ses effets. Conséquence : une insuffisance de sucre dans les cellules, et une augmentation de celui-ci dans le sang (hyperglycémie).

Types de diabète

Il existe différents types de diabète. Les plus connus sont les diabètes de type 1 et de type 2.

A côté de ces deux types de diabète existe également le diabète gestationnel, qui survient chez certaines femmes enceintes sous l’influence des changements hormonaux. Les femmes ayant des antécédents de diabète gestationnel sont à haut risque de développer plus tard diabète de type 2.

Diabète de type 1

Dans le diabète de type 1, le pancréas produit trop, voire pas d’insuline. Cette forme de diabète apparaît généralement à un plus jeune âge, avant 40 ans. Environ 10% des diabétiques souffrent de diabète de type 1.

Les symptômes du diabète de type 1 peuvent survenir très soudainement : augmentation de la miction, soif et faim, fatigue, perte de poids soudaine, nausées et problèmes de vue.

Diabète de type 2

Dans le diabète de type 2, les cellules sont moins sensibles à l’insuline, qui n’agit donc pas de façon optimale.

Les principales causes du diabète de type 2, qui se développe généralement lentement, sont l’obésité et le manque d’exercice. On estime qu’environ la moitié des diabétiques de type 2 ne savent pas qu’ils en sont atteints.

Il est cependant important de poser un diagnostic rapidement, et ce afin d’éviter d’endommager votre état. Faites donc attention aux symptômes suivants : problèmes de vue, inflammation de la peau, des gencives ou des voies urinaires, somnolence, picotements des mains ou des pieds, démangeaisons.

Les chiffres du diabète

Le nombre d’adultes diabétiques de type 2 a doublé depuis 1980. On compte aujourd’hui 347 millions de diabétiques dans le monde, et selon les estimations, ce chiffre devrait augmenter de manière significative dans les années à venir. En Belgique, 600.000 personnes souffrent de diabète de type 2 ; 60.000 personnes sont atteintes de diabète de type 1.

Que faire en cas de diabète ?

Le diabète est l’une des maladies chroniques les plus communes de notre société. Elle provoque une augmentation des risques de cécité, d’insuffisance rénale, de maladies cardiovasculaires et d’amputations. Il donc est important de vous faire traiter !

Aucune forme de diabète ne peut être guérie, mais la médecine tente de contrôler la maladie en rapprochant autant que possible la glycémie (le taux de sucre dans le sang) de la normale

Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent généralement pratiquer des injections quotidiennes d’insuline pour maintenir leur glycémie sous contrôle.

En cas de diabète de type 2, les patients doivent tout d’abord perdre du poids. Les médicaments - insuline et médicaments oraux - n’occupent ici que la 2de place du traitement. Une petite perte de poids se traduit d’ailleurs souvent par une amélioration significative de la glycémie.

Le Dr Tommy Visscher, spécialiste de la recherche épidémiologique sur la prévention de l’obésité, explique qu’une légère diminution du poids du corps (pas plus de 2 ou 3%) peut déjà avoir des conséquences positives sur la santé. Parfois, la maladie disparaît même complètement suite à une perte de poids !

Un régime alimentaire approprié est également très important en cas de diabète de type 1.

Aujourd’hui, les médecins sont de plus en plus convaincus par les régimes « sur mesure », qui tiennent compte des besoins du diabétique, son âge, son poids, son activité physique, sa médication...

Et le sucre ?

Beaucoup de gens trouvent qu’il est difficile de se tenir éloigné des sucreries. Selon les experts, cependant, il n’est pas nécessaire de les supprimer totalement de l’alimentation.

Beaucoup de patients diabétiques remplacent le sucre par des édulcorants hypocaloriques. Ceux-ci leur permettent de profiter d’un goût sucré sans pour autant augmenter leur glycémie.

La consommation de matières grasses doit par ailleurs être limitée. Cela permettra de réduire la quantité de glucose dans le sang.

De l’exercice et une alimentation saine, voici donc les deux principes-clefs !