Tout sur le cancer du poumon

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Les chiffres qui concernent le cancer du poumon sont particulièrement inquiétants : première cause de mortalité par cancer en Belgique, c’est également le cancer le plus fréquent chez l’homme (25 %) et le quatrième chez la femme (5 %).

Par ailleurs, la maladie est plus répandue entre 50 et 70 ans (plus précisément entre 55 et 65 ans)... Raison de plus pour s’informer et tenter de développer les bons réflexes !

Le cancer du poumon

Chaque année, plus d’1 million de nouveaux cas de cancer du poumon sont diagnostiqués dans le monde. En réalité, il n’y a pas un, mais des cancers du poumon.

On distingue plus précisément 2 catégories principales de cancer du poumon :
- les cancers « à petites cellules » (SCLC, Small Cell Lung Carcinomas), qui représentent 25% des cas ;
- les cancers « non à petites cellules » (NSCLC, Non-Small Cell Lung Carcinoma), qui représentent 75% des cas et englobent 3 catégories de cancers du poumon : les adénocarcinomes, les cancers « à grandes cellules », et les cancers à cellules squameuses.

Ces deux cancers sont des maladies distinctes, aux symptômes et traitements différents.

Les causes des cancers du poumon

La première cause du cancer du poumon est sans conteste le tabac. En effet, plus de 80% des cancers du poumon sont directement causés par le tabac. Sont visés ici tant le tabagisme actif que passif ; par ailleurs, peu importe que la fumée émane de cigarettes, de cigares ou encore de pipes : l’effet est toujours aussi nocif !

Alors que les fumeurs d’un "petit paquet par jour" ont 10 à 20 fois plus de risques de contracter un cancer du poumon que les non-fumeurs, ces derniers ont également des raisons de craindre la cigarette... En effet, un quart des cancers du poumon chez les non-fumeurs est dû à la fumée ambiante !

D’autres facteurs sont également en cause. Parmi eux, citons le chauffage au bois, particulièrement nocif, au même titre que les émissions d’installations de chauffage et d’installations industrielles. Par ailleurs, les émissions des véhicules automobiles sont également dangereuses.

La pollution atmosphérique, l’amiante, le chrome, le nickel, le goudron...jouent, eux aussi, un rôle dans cette maladie.

Prévenir le cancer du poumon

Le premier conseil est bien entendu de s’abstenir de fumer. Le second est de ne pas s’exposer à la fumée de cigarette (et assimilés).

Des études ont également démontré l’impact d’une alimentation saine dans la survenance de cette maladie. La consommation de fruits, légumes et céréales est donc recommandée.

Les symptômes du cancer du poumon

Les symptômes susceptibles de révéler un cancer du poumon sont multiples et communs à de très nombreuses affections. En voici une liste non exhaustive :
- toux ;
- essoufflement ;
- crachats de sang ;
- difficulté à avaler ;
- infection bronchopulmonaire ;
- pleurésie ;
- changement de voix ;
- ganglions à la base du cou ou au niveau des clavicules ;
- douleurs thoraciques ;
- fatigue, perte d’appétit, et plus globalement, détérioration de l’état de santé général.