Tout sur l’andropause

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Changements d’humeur, baisse de libido, perte d’énergie... autant de symptômes qui peuvent annoncer la "ménopause des hommes" : l’andropause.

En effet, même s’ils ne subissent pas une transition nette comme les femmes, les hommes peuvent connaître des troubles hormonaux lorsqu’ils atteignent l’âge approximatif de 50 ans.

Alors, l’andropause, c’est quoi ? Comment la traiter ?

Andropause : symptômes et problèmes de santé

- Changements d’humeur : perte de confiance en soi, irritabilité ou indifférence, difficultés de concentration, troubles de la mémoire...
- Perte d’appétit sexuel : baisse de la libido, trouble de l’érection...
- Fatigue, sommeil perturbé, apnées, hypersudation,…
- Perte d’énergie
- Perte d’agilité physique, de masse musculaire et de force
- Prise de poids

Ces changements graduels dévoilent un déclin des niveaux hormonaux de testostérone. Cette baisse peut être à l’origine de problèmes de santé :

- Ostéoporose
- Maladies cardiaques
- Troubles de la prostate, dont hypertrophie, inflammation (prostatite) ou cancer

La diminution de production d’hormones mâles est très progressive et pas toujours symptomatique. Elle débute vers 30 ans et s’étale sur plusieurs décennies.

Le traitement de l’andropause

La testostérone est une hormone naturellement produite par les testicules. Il existe des traitements hormonaux pour réguler le taux de testostérone.

Les plus des traitements hormonaux :

Ceux-ci semblent capables de ralentir le processus de vieillissement et, plus particulièrement :
- D’accroître la libido et améliorer la qualité des érections
- De contribuer à une meilleure densité minérale osseuse
- D’affermir les muscles
- De rehausser le niveau d’énergie

Les moins des traitements hormonaux :

Mal dosés, les traitements hormonaux qui agissent sur le taux de testostérone sont susceptibles d’avoir des effets nocifs sur la santé. Un excès pourrait être responsable :
- D’hypertrophie bénigne de la prostate
- De cancer de la prostate
- De problèmes au foie
- De caillots sanguins
- D’apnées du sommeil

Les contre-indications :

L’apport d’un complément de testostérone est contre-indiqué en cas :
- De maladie de la prostate
- D’hypertrophie musculaire
- De cancer du sein
- De problèmes psychiatriques
- D’apnées du sommeil
- De problèmes respiratoires importants

Les traitements hormonaux secondaires

L’hormone de croissance peut également être prescrite par voie médicale. Elle restaure, chez l’adulte, les stocks de protéines détruites pendant l’activité de la journée. L’hormone de croissance aurait la capacité de participer au maintien de la musculature de l’homme vieillissant.

Les gonadotrophines chorioniques ont la propriété de raviver les sécrétions des testicules. A condition que ces dernières soient opérationnelles !

Le sulfate de DHEA est une hormone sécrétée par les glandes surrénales. Le sulfate de DHEA a la réputation controversée de rendre l’hormone de croissance plus active et de ralentir le processus de vieillissement. Aucune certitude à ce sujet...

La mélatonine, hormone de la glande pinéale, aide à lutter contre les troubles du sommeil liés au vieillissement, aurait une incidence sur le ralentissement du vieillissement artériel, stimulerait le système immunitaire et aurait une influence bénéfique sur l’activité sexuelle.

Andropause : conseils nutrition

- Les carences en Zinc étant impliquées dans les inflammations de la prostate, consommez des aliments qui en contiennent : huîtres, germes de blé, oignons, lentilles, graines de tournesol et citrouille.

- Diminuez la consommation d’aliments riches en graisses saturées : viandes, œufs, fromages, beurre, margarine...

- Privilégiez les huiles végétales, sources d’acides gras polyinsaturés, indispensables au maintien d’une bonne santé !

- Pensez aux tomates, riches en lycopène, antioxydant qui agit au niveau de la prostate. Astuce : Afin de bénéficier de façon optimale du lycopène contenu dans la tomate, il est conseillé de cuire cette dernière, idéalement à la vapeur, et de la consommer avec sa peau.

- Le soja est riche en isoflavones, substances qui diminuent le risque de cancer de la prostate et empêche la reproduction de cellules cancéreuses.

- Éliminez les aliments fortement épicés, les alcools et boissons gazeuses.

- Pour finir, mettez l’accent sur la consommation de légumes, fruits et céréales complètes, légumineuses...

Faites le test « Êtes-vous andropausé ? ».