Soulager les courbatures

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Faire du sport, c’est bon pour la santé. Mais sans bobo c’est toujours mieux ! Toujours est-il que l’effort physique régulier est souvent récompensé par des courbatures atroces… Voici des astuces pour les éviter et (ou) les soulager..

Les causes

Les courbatures apparaissent bien souvent après un effort inhabituel, ou intense. Elles peuvent aussi survenir, après une longue période d’inactivité physique ou lors d’une insuffisance d’échauffement. En outre, les courbatures peuvent être déclenchées par une infection virale comme la grippe. Elles se manifestent par des douleurs ou une sensation de raideur située au niveau des muscles.

Les éviter

Avant de commencer une activité intense, pensez à faire quelques échauffements musculaires. Cela permet au muscle d’augmenter sa température et d’être plus détendu. Les tendons deviennent alors plus élastiques et le débit d’oxygène dans le sang est plus important.

Quelques remèdes naturels

- L’huile d’olive
L’huile d’olive appliquée sur la zone affectée agit comme un anti-inflammatoire, souvent utilisée chez les sportifs pour ses bienfaits relaxant. Masser la zone sensible avec quelques gouttes d’olives, de préférence une huile bio ou encore mieux une huile pressé à froid composée essentiellement d‘acides gras insaturés.

- Le miel
La consommation régulière de miel dans les tisanes aide à prévenir les courbatures ainsi que les crampes.

-  Le cassis
Le cassis est très efficace contre les douleurs musculaires. Ses feuilles sont utilisées sous formes d’infusion comme des vertus anti inflammatoires.

- Le millepertuis
Le millepertuis est connu pour sa vertu curative contre les courbatures et les rhumatismes. Macérer 500 g de fleurs fraiches de millepertuis dans 1 litre d’huile d’olive. Après le mélange exposer au soleil pendant trois semaines. Au-delà des trois semaines, filtrer en pressant les feuilles. Mettre la préparation dans des petits flacons en pipette pour une utilisation à long terme.

Tous ces conseils ne remplacent pas un avis médical. Si les symptômes persistent consultez votre médecin traitant.