Seniors : poids plus élevé, espérance de vie prolongée ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Une étude récente semble démontrer que les recommandations émanant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), concernant l’Indice de Masse Corporelle (IMC), ne conviendraient pas aux seniors.

Une étude australienne menée par une chercheuse spécialiste de la nutrition, Caryl Nowson, s’est penchée sur les relations entre l’IMC et la mortalité des seniors de 65 ans et plus.

Les résultats présentés dans cette étude indiquent que le risque de mortalité le moins élevé concernait les personnes ayant un IMC de 27,5. Ce même indice est considéré comme trop élevé pour l’OMS. En outre, la mortalité connaîtrait une « hausse significative » chez les personnes dont l’indice se situe entre 22 et 23, IMC pourtant considéré comme normal par l’OMS.

Caryl Nowson l’affirme : « Nos résultats démontrent qu’après 65 ans, ce sont les personnes ayant un IMC compris entre 23 et 33 qui vivent le plus longtemps. Le poids idéal d’un senior serait donc considérablement plus élevé que ce que l’on considère actuellement comme la norme. »

Selon le professeur, « il est temps d’ajuster les recommandations nutritionnelles faites aux personnes âgées »

Les chercheurs ont épluché plusieurs études réalisées entre 1990 et 2013, pour ensuite mettre en relation l’IMC et la mortalité des seniors de 65 ans et plus. 200.000 individus sont concernés au total. Dès lors, l’étude menée par le Docteur Nowson a permis de mettre en évidence une augmentation de 12% du risque de mortalité lorsque l’IMC se situe entre 21 et 22 (indice normal selon l’OMS) et de 19% lorsque l’indice se situe entre 20 et 20,9, indice toujours considéré comme normal. En outre, les chercheurs ont noté que ce même risque augmentait lorsque les personnes présentaient un IMC supérieur à 33, indice d’obésité pour l’OMS.

« Ces résultats indiquent que le surpoids (NDLR : selon les critères définis par l’OMS) n’est pas forcément synonyme de mortalité accrue », précise Mme Nowson. En outre elle rappelle que d’autres critères que l’IMC entrent en considération dans la définition du poids idéal : « Au lieu de se focaliser sur la perte de poids, les seniors doivent s’efforcer de maintenir une alimentation équilibrée, de manger en fonction de leur appétit et de rester actifs ».

A coup sûr, les lecteurs de fiftytoo n’en douteront pas !