Seniors : mettez-vous à l’anglais !

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

En plus d’être utile en voyage, la pratique d’une langue étrangère est bon pour la santé. Alors qu’attendez-vous to improve your English ?


De nos jours, les seniors voyagent de plus en plus en solo, sans l’assistance d’un tour-opérateur. En effet, ils aiment l’aspect de liberté et d’indépendance que cela implique. Mais cette manière de voyager demande aussi la pratique d’une ou deux langues, en particulier l’anglais. Or, rares sont les seniors qui maîtrisent cette langue.

Babbel, une application d’enseignement de langues en ligne a réalisé une étude auprès de 1000 seniors afin de mieux comprendre leurs motivations en matière d’apprentissage d’une langue étrangère. En première position vient la possibilité de mieux communiquer en voyage (69%), suivie de près par le développement personnel (50%) et la stimulation cérébrale (42%).

L’entreprise avait déjà réalisé un précédent sondage traitant de l’apprentissage des langues chez les seniors. L’étude avait révélé que 85% des personnes interrogées estimaient tout à fait possible d’apprendre une langue étrangère après 45 ans et considéraient qu’il suffisait simplement d’adapter les méthodes afin de faciliter le processus. C’est pourquoi Babbel souhaite développer son application afin de permettre aux seniors de bénéficier d’un enseignement adapté à leurs besoins.

Si les enfants ont généralement plus de facilités à apprendre une langue, les seniors ont d’autres avantages : dû à leur âge plus avancé, ils se connaissent mieux et savent quelles méthodes fonctionnent le mieux pour eux. Il n’y a donc pas d’âge pour s’y mettre !

Enfin, l’apprentissage d’une langue ne servirait pas uniquement à mieux se débrouiller en voyage. En effet, une étude réalisée par l’Institut de recherche Rotman spécialisé dans les travaux sur le cerveau a démontré que pratiquer deux langues tout au long de sa vie pouvait retarder l’apparition de maladies neurodégénératives de plusieurs années. Ce phénomène s’expliquerait par l’effort supplémentaire qui est demandé au cerveau lors de l’utilisation d’une langue étrangère.

So, do you speak English ?