Seniors : comment améliorer votre sommeil ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Maintenir une activité physique régulière matinale, favoriser les sorties au grand air et garder une alimentation équilibrée et légère sont sans doute les meilleures recettes pour lutter contre l’insomnie liée à l’âge.

Un groupe d’experts s’est interrogé sur la question de savoir si les problèmes de sommeil étaient liés à l’âge. Assurément, le Professeur Damien Léger, responsable du Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu de Paris indique que « le sommeil change physiologiquement avec l’âge ». De fait, « la part de sommeil lent profond diminue et le nombre d’éveils durant la nuit augmente » souligne-t-il. En outre, l’horloge biologique est modifiée et avec l’âge, l’envie de se coucher plus tôt et de se lever plus tôt est croissante.

Bien connaître les évolutions du sommeil, identifier celles qui sont normales de celles qui ne le sont pas et adapter son mode de vie en conséquence est le principal conseil formulé par ces experts. Il est nécessaire selon eux de bien évaluer ses besoins en sommeil. En effet, la plupart du temps les seniors se couchent trop tôt et restent trop longtemps au lit (sans être nécessairement endormis). Cela nuit à la qualité du sommeil. A ce titre, les seniors qui maintiennent « une activité sociale importante conservent un rythme de vie assez proche de ceux qui travaillent encore » et ont de manière générale moins de troubles du sommeil. D’autres, « ont tendance à ne pas être suffisamment dehors et restent confinés dans leur appartement ».

Même si la mobilité peut s’avérer réduite, l’important est de s’exposer à la lumière naturelle, « au moins une heure par jour, de préférence le matin » précise le Professeur Léger. Il insiste sur le fait qu’il s’agit d’un signal qui « cale l’horloge biologique ».

Un autre expert participant à l’étude, le Docteur François Duforez, spécialiste des relations sport-sommeil indique que « l’activité physique augmente un peu le sommeil lent profond » et que la qualité du sommeil est globalement améliorée. Pour que l’activité soit pleinement bénéfique, elle se doit d’être pratiquée en extérieur.

Enfin, l’alimentation est un aspect à ne pas négliger. Protéinée de préférence le matin et constituée de sucres lents qui favorisent l’endormissement le soir, elle saura contribuer dans son ensemble à une amélioration du sommeil.