Seniors : ces conteurs d’histoires qui font aimer la lecture aux enfants

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Le Programme International de Recherche en Lecture Scolaire (PIRLS) lancé en 2001 par l’Association internationale pour l’évaluation du rendement scolaire, évalue le niveau de lecture des écoliers dans de nombreux pays, dont la Belgique. Pour améliorer ce niveau, des solutions appliquées outre-Quiévrain commencent à porter leurs fruits. fiftytoo vous en dit plus.

Notre pays se classe à la 32ème position sur 45 dans le classement PIRLS, entre la Norvège et la Roumanie. La France, qui ne fait pas beaucoup mieux (29ème), intègre quant à elle une solution intéressante dans son plan d’action pour lutter contre les difficultés de la lecture. Elle sollicite en effet l’aide de bénévoles seniors au travers d’associations. Et les résultats sont encourageants.

L’association française « Lire et faire Lire » recrute des seniors bénévoles depuis bientôt dix ans pour lire des histoires aux plus jeunes dans des écoles primaires, dans des centres de loisirs ou encore dans des bibliothèques.

Encadrés par des coordinateurs en charge de la mise en place des programmes et de leurs suivis, ces bénévoles seniors de 50 ans et plus offrent de leur temps libre pour donner aux enfants le goût de la lecture et de la littérature.

C’est ainsi que des séances, plusieurs fois par semaine selon les disponibilités de chacun, sont organisées en petits groupes. Le bénévole a la possibilité de manière très flexible de participer ou non à l’organisation de ces sessions de lecture, ce qui lui garantit aussi de son côté un certain confort.

Deux objectifs majeurs et complémentaires se dégagent autour de ce type d’événement. Tout d’abord, cela renforce la mission de l’apprentissage de la lecture en y intégrant une notion d’amusement, mais aussi une notion de curiosité auprès des enfants. La voix du senior, empreinte de sagesse, donne une dimension à l’histoire racontée bien différente d’un exercice de lecture tel qu’on peut le connaître dans un schéma scolaire classique par exemple.

Ensuite, ce genre d’initiative est une formidable manière d’échanger du point de vue intergénérationnel. Cela donne l’occasion de nouer du lien social, de créer du dialogue entre les enfants et leurs aînés. Les seniors ayant participé à des séances de lecture ont d’ailleurs indiqué avoir fortement apprécié l’activité.

Assurément, il s’agit là d’une idée élévatrice du point de vue culturel, éducatif et social !