Salsa, merengue, cha cha cha : mettez-vous aux danses latines !

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Une récente étude a démontré que pratiquer une danse latine (merengue, cha cha cha, salsa, tango, paso doble…) améliorait significativement l’état de santé des seniors.

C’est un fait établi, pratiquer une activité physique régulière aide à réduire les risques d’accidents vasculaires cérébraux, de maladies cardiaques, de diabète de type 2 et de troubles liés à l’avancement de l’âge. De plus, cela améliore l’équilibre, la mobilité et réduit le stress. Cependant, trouver l’activité physique qui vous convient peut parfois être complexe.

Une récente étude, effectuée par des chercheurs de l’Université d’Illinois, pourrait bien vous aider à trouver le sport parfait. Selon les résultats observés, les cours de danse latine aideraient les personnes âgées à améliorer leur santé cardiovasculaire, tout en leur procurant une dose d’amusement bienveillante.

Les chercheurs ont suivi un groupe de 54 personnes âgées de 65 ans en moyenne, dont 80% étaient des femmes mexicaines. La moitié des volontaires a suivi des cours de merengue, de bachata, de cha cha cha et de salsa deux fois par semaine pendant quatre mois, tandis que l’autre moitié a participé à un programme d’éducation sur la santé. L’ensemble des participants a ensuite complété un questionnaire à propos de son activité physique et a été testé sur une distance de 400 mètres à pied, au début et à la fin de l’étude.

Quatre mois plus tard, de nettes améliorations de santé ont été observées sur les volontaires ayant suivi les cours de danse. Voici les conclusions des chercheurs :

-  A la fin du test, les danseurs marchaient plus vite et étaient plus actifs physiquement que quatre mois auparavant ;

-  Les danseurs ont parcouru 400 mètres à pied en moins de 392 secondes, comparé à 430 secondes lorsqu’ils avaient été testés la première fois ;

-  La quantité de temps dédiée à leurs loisirs sportifs est passée de 650 minutes à 818 minutes par semaine.
L’autre moitié du groupe n’a, en revanche, presque pas progressé au niveau de la forme physique.

L’étude a été présentée aux sessions scientifiques de l’American Heart Association. Cette association, qui a pour but de construire des vies plus saines, désire augmenter l’exercice sportif chez les seniors, il s’agit de l’un de ses objectifs pour 2020. Elle s’appuie sur cette étude et met l’accent sur les bénéfices d’une telle activité de loisir : « ce programme a engagé les participants sur plusieurs niveaux : physique, culturel et émotionnel. Il les a aidés à diminuer leur stress et à augmenter les interactions sociales au sein de la communauté. »