Réussir ses vacances en famille

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Fermez les yeux et imaginez toute votre tribu (frères, sœurs, petits-enfants, neveux, nièces...) réunie pour partager des vacances dans un cadre de rêve ! Magnifique tableau, n’est-ce pas ? Malheureusement, la réalité est souvent loin de cela. Entre les conflits, les envies de chacun et les caprices des enfants, difficile de ne pas perdre la tête ! Voici quelques conseils pour vous simplifier le séjour en famille.

1. Dès votre arrivée, il faut tenir un conseil de famille et poser des règles simples et compréhensibles par tous : plus de bruits à partir de 22h, création d’une cagnotte commune ou encore pas de jouets trainant sur le sol... Si l’aspect autoritaire de la chose vous rebute, donnez-lui un aspect plus ludique pour les enfants : meeting stratégique, réunion de tribu indienne... N’hésitez pas ! La sérénité de vos vacances dépend de cette mise au point initiale.

2. Pour ceux qui détestent la promiscuité, la vie en communauté (et en famille) peut se révéler étouffante. Il importe donc que chacun possède son petit territoire et puisse profiter de moments de solitude. Même si le lieu de résidence n’offre pas beaucoup d’espace, il est important d’avoir un coin à soi où entreposer ses affaires et où personne ne viendra toucher celles-ci. De même, il est salutaire de s’isoler. Prévenez les autres que ce besoin d’éloignement n’est pas dirigé contre eux mais qu’il représente simplement un moment privilégié pour vous et votre conjoint.

3. Les enfants hurlant et courant dans tous les sens ! Une vision attendrissante pendant quelques minutes mais qui devient vite pénible sur la durée. Il faut à tout prix éviter de s’en prendre aux parents et d’asséner à ceux-ci une leçon d’éducation. Chaque petite famille a ses propres codes, ses limites à ne pas dépasser. Il convient donc de ne pas s’en mêler. Dites-vous que reprendre quelqu’un sur la façon dont il s’occupe de ses enfants est humiliant, voire infantilisant. Vous devez, en revanche, faire appel à votre responsabilité d’adulte lorsqu’un enfant vous manque de respect ou s’apprête à faire quelque chose de dangereux.

4. Autrefois des enfants tendres et expansifs, vos neveux, nièces ou petits-enfants sont devenus des adolescents secrets et fuyants. Aucun problème ! C’est même dans l’ordre des choses. Pris entre deux âges, les adolescents se retrouvent dans une situation inconfortable. Les liens qui les unissent à leur famille sont bouleversés et évoluent, d’où l’impression de rejet et d’incompréhension. Ne l’interrogez pas à tout bout de champ, laissez-le vivre à son rythme et ne changez pas de comportement à son égard : vous êtes un repère important dans sa construction personnelle.

5. Pour tout tableau idyllique, il y a un revers moins brillant. Qui dit réunion familiale dit bonheur, rires et confidences mais également conflits et petites phrases assassines. Passer des vacances ensemble ne fera pas de merveilles : ne comptez pas sur cette situation pour régler des problèmes délicats. Si vous vous obstinez, vous risqueriez de gâcher l’ambiance. N’essayez pas non plus de coller au mythe du séjour parfait en famille. Prenez les bons moments comme ils viennent et accueillez les moins bons avec un peu de recul et d’humour.

Voir l’article « Gérer les conflits de famille ».