Reconnaître la fibromyalgie

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Douleurs chroniques, fatigue persistante, dépression, troubles digestifs... Comment reconnaître la fibromyalgie ?

Des douleurs

La fibromyalgie se caractérise tout d’abord par des douleurs chroniques diffuses d’intensité variable qui se manifestent sur le au corps entier ou sur des zones bien précises. Ces douleurs sont tant musculaires qu’articulaires, et ne s’expliquent pas de façon évidente.

A noter que certains médecins estiment que la douleur doit se situer en 11 des 18 points prédéfinis pour pouvoir entrer dans la définition de la fibromyalgie. Celle-ci est cependant critiquée par nombre de scientifiques.

Une grande fatigue

On remarque également une grande fatigue, ou plutôt, une fatigue persistante et insurmontable. En d’autres termes, le fibromyalgique a beau dormir, il reste continuellement fatigué, et ce même au réveil.

Des troubles émotionnels

La fibromyalgie se manifeste aussi par des symptôme de nature émotionnelle. Ainsi, les personnes qui sont atteintes de cette maladie souffrent, soit de façon constante, soit par épisodes, de troubles émotionnels tels que la dépression ou l’anxiété.

Des maux divers

Enfin, d’autres troubles divers accompagnent généralement ces symptômes "de base". Il s’agit par exemple de maux de tête, troubles de l’articulation dentaire, de troubles digestifs, des raideurs, de problèmes de mémoire ou de concentration...

Des symptômes invisibles et communs

La fibromyalgie caractérise donc par un ensemble de symptômes douloureux relativement "communs" (certains constituent un trouble à eux seuls, d’autres ressemblent à ceux de plusieurs maladies). C’est la raison pour laquelle elle est encore peu diagnostiquée.

Il est d’ailleurs particulièrement difficile de différencier la fibromyalgie de la fatigue chronique, en raison de la similitude des symptômes... On distingue les deux affections comme suit : en cas de fatigue chronique, la fatigue surpasse la douleur, tandis qu’en cas de fibromyalgie, c’est l’inverse.

Pas de traitement

A l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement curatif, mais les symptômes peuvent être soulagés grâce à certains médicaments efficaces.