Nourrir les oiseaux en hiver

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Quand les températures baissent, les oiseaux manquent de nourriture et sont plus vulnérables. Vous pouvez les aider...

Moineau friquet, verdier d’Europe, merle.... Nous aimons les observer toute l’année dans nos jardins ou sur nos balcons. Lorsque l’hiver pointe le bout de son nez et que les températures chutent, ils ne peuvent plus attraper les vers de terre ou les graines parce que le sol est gelé et que les baies sont plus rares. Ils doivent donc redoubler d’efforts tout au long de cette saison pour survivre. Vous pouvez les aider, à condition de respecter quelques règles.

Par où commencer ?

Placez votre mangeoire dans un endroit sécurisé, loin des murs et des buissons pour limiter l’accès des prédateurs (surtout les chats...). Si cela est possible, choisissez un endroit visible de votre fenêtre, vous profiterez du spectacle.

Commencez à les nourrir dès les premières gelées et continuez jusqu’en mars. Pour éviter de rendre les oiseaux dépendants, ne les nourrissez pas au-delà de cette période. Par contre, n’interrompez pas l’alimentation complémentaire avant les beaux jours, les oiseaux s’y sont habitués. Le moment venu, réduisez progressivement les rations pour qu’ils puissent reprendre leurs habitudes. Pendant l’hiver, n’oubliez pas d’entretenir votre mangeoire pour éviter la propagation des maladies.

Qu’est-ce qu’il y a de bon au menu ?

Même si c’est une bonne idée que de leur prêter attention, ne leur donnez pas de restes. Nos aliments sont souvent trop salés, trop sucrés, trop cuits pour être digérés correctement. Ne donnez pas de lait non plus, les oiseaux ne peuvent pas le digérer et il peut être responsable de troubles digestifs mortels.

Choisissez une alimentation riche en matières grasses qui leur permettra de faire face à l’hiver et de reconstituer leurs réserves. Idéalement : des graisses végétales, comme l’huile de colza, plutôt que des graisses animales (bacon, lard, etc.).
Vous pouvez aussi leur donner des mélanges de graines (1/3 de tournesol noir, arachides et maïs broyé), des graines de tournesol, des arachides, des amandes, des noix, des noisettes broyées. Attention, ces aliments doivent être non grillés et non salés. Vous pouvez aussi y mettre des fruits décomposés (pomme, poire...).

Quand les nourrir ?

Le matin, après une nuit passée à tirer sur leurs réserves, ou le soir, quand ils font des provisions avant la nuit.

Eau et nourriture

Nous n’y pensons pas nécessairement, mais l’eau chaude dans un abreuvoir aide aussi les oiseaux. Il doit être renouvelé le matin en ouvrant les volets, et en milieu d’après-midi si possible.