Vrai/Faux : Le chocolat, antidépresseur ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Si l’on en croit la croyance populaire, le chocolat serait un antidépresseur naturel. Alors, bonne excuse inventée par les gourmands ou véritable aliment thérapeutique ?

Chocolat et passion amoureuse...

Le chocolat contient de nombreux éléments intéressants. Parmi eux, la phénylethykamine, molécule proche des amphétamines que nous produisons lors des premiers moments de la relation amoureuse : la passion !

Il est également source de caféine et de théobromine, célèbres stimulants, ainsi que de magnésium et de fer, des minéraux qui participent efficacement à la relaxation de l’organisme.

Cependant, la concentration de ces substances dans le chocolat est relativement faible. L’effet produit n’est donc que de courte durée, ce qui ne permet pas de qualifier le chocolat d’antidépresseur, dont l’objectif est d’agir sur le long terme.

Un aliment-plaisir comme les autres ?

La consommation de chocolat entraîne la production de sérotonine, un stimulant "bien-être" que produit notre corps lorsque l’on ingère des aliments sucrés et/ou gras.

Ensuite, il semblerait que le goût agréable et même la seule vue de cet aliment associé au plaisir depuis notre plus tendre enfance suffiraient à produire des endorphines, les fameuses hormones du bonheur...