Les seniors investissent les sites de rencontre

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

C’est un fait, avec l’avènement d’internet, nos habitudes ont beaucoup évolué, notamment en termes de rencontres, et de vie sociale.

Il y a encore une dizaine d’années on s’inscrivait dans des agences matrimoniales et autres speed-dating, pour trouver l’âme soeur. Aujourd’hui nous avons, en quelques clics, accès à des millions de profils de célibataires en ligne.

Et le progrès ne s’arrête pas là. En effet, les sites de rencontre ne sont pas de simples plateformes qui regroupent les célibataires sur Internet. Chaque site est dédié à un type bien précis de personnes et défend ses valeurs. Des sites pour personnes religieuses, pour les jeunes, pour des rencontres internationales, pour les gays ou bien... pour les seniors !

La plateforme disonsdemain.fr, site de rencontre pour les plus de 50 ans, s’est intéressée à l’utilisation des sites sur cette catégorie d’individus. Il s’avère que près d’un senior sur quatre possède un profil sur un tel site, un chiffre pas négligeable et somme toute surprenant.

La marque a commandé une étude complète. Elle révèle que 63% des célibataires de plus de 50 ans pensent pouvoir trouver/retrouver l’amour et 81% rêvent de tomber (encore) amoureux. Pour atteindre leur but, 38% d’entre eux ont opté pour la création d’un profil sur un site de rencontre. Enfin, 46% sont favorable à rencontrer virtuellement une personne.

Visiblement, les seniors seraient plus « réglos » que les plus jeunes concernant les rencontres sur internet. 62% des célibataires de plus de 50 ans pensent qu’ils n’ont pas besoin de modifier leur apparence pour plaire, alors que 68% des 18-24 ans considèrent cela comme primordial.

Et si Internet permettait en fin de compte de trouver l’amour de sa vie, sur le tard, après une séparation ou un deuil ? Nombreux sont les sites qui ont compris que les rencontres sur Internet ne devaient pas se limiter à la jeunesse, et ce pour le plus grand bonheur de ceux qui rêvent de refaire leurs vies.