Les mots de passe sur le web manquent cruellement d’originalité

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

D’après le rapport annuel de la firme de sécurité informatique SplashData, les mots de passe les plus communs n’ont pas changé depuis 2011...


De nos jours, les appels à changer de mot de passe ne manquent pas. Banques, messageries et autres services en ligne sollicitent fréquemment leurs clients afin de les inciter à changer de mot de passe, pour leur sécurité.

Mots de passe prévisibles

Au cours des dernières années, les fraudes en ligne se sont multipliées et sont devenues un véritable fléau. Pourtant, nombreux sont les internautes qui décident d’ignorer tous ces facteurs et de continuer avec leur mot de passe ultra-simple (à pirater…).

En tête du peloton, on retrouve le célèbre « 1, 2, 3, 4, 5, 6 », suivi de près par le « password » (mot de passe en anglais), lui-même suivi par le singulier « qwerty » (les premières touches du clavier dans plusieurs langues, dont l’anglais).

Les mots de passe empruntés à des noms de célébrités ont également la cote, mais le PDG de la firme américaine, Morgan Slain, les déconseillent fortement car ils sont, eux aussi, faciles à décrypter. Certains pensent être intouchables avec un sophistiqué « 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 », mais ils se trompent. En effet, le mot de passe a beau être plus long, il s’agit simplement de caractères supplémentaires ajoutés à une suite déjà prévisible.

Soyez créatifs !

Morgan Slain souligne : « Plusieurs personnes font un effort pour ajouter plus de caractères à leurs mots de passe, afin de renforcer la sécurité de leurs comptes en ligne, mais si ces mots de passe ne sont que le prolongement de séquences simples, cela les exposera tout autant aux pirates informatiques ».

Afin de contrer ces fraudes, de nouvelles technologies de vérification d’identité issues de la biométrie voient le jour. Les lecteurs d’empreintes digitales, notamment, sont de plus en plus populaires sur les appareils portables. Certaines firmes vont plus loin et parlent de reconnaissance du visage, voire de l’iris.

En attendant que ces nouvelles technologies deviennent la norme, n’hésitez plus à créer vos nouveaux mots de passe en cumulant les difficultés : caractères spéciaux, majuscule et minuscule dans le même mot, chiffres et lettres associées, et gardez les pour vous seul(e)...