Les bienfaits des jus crus (Partie I)

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Ce n’est plus un secret : l’alimentation joue un rôle fondamental dans la prévention de nombreux maux ! Cette allégation est d’autant plus probante dans le cadre d’une thérapie par les jus crus de fruits et de légumes, délicieuse cure de jouvence dont les bienfaits sont avérés.

Pourquoi extraire le jus d’un aliment ?

Véritable balai intestinal, les fibres ont un rôle important et avéré, sans pour autant avoir de valeur nutritive. Cependant, le processus de digestion requis pour les séparer des éléments minéraux contenus dans l’aliment nécessite beaucoup de temps et de travail pour notre corps.

Palliant cet inconvénient, les méthodes d’extraction de jus séparent les fibres de l’eau et des nutriments de l’aliment, lequel est dès lors presque instantanément digéré et assimilé, avec un minimum d’effort, par l’organisme. Vitamines, minéraux et enzymes parviennent aux cellules et tissus qui en ont besoin en un temps record !

Quelques conseils

La qualité de l’aliment ayant une incidence notable sur les résultats thérapeutiques, privilégiez les fruits et légumes bio et frais.

Côté matériel, une palme peut être décernée à l’extracteur de jus à rotation lente ; son système de presse hydraulique offre l’avantage d’ouvrir les interstices des cellules de fibres, libérant atomes et molécules sans les altérer.

Quant à la centrifugeuse, l’oxydation et la chaleur dégagées par le frottement qui caractérise ce procédé auront tendance à gâter rapidement le jus. Si vous optez pour cette méthode, consommez votre jus immédiatement après l’avoir extrait. Un jus obtenu par extracteur peut, par contre, être conservé plusieurs heures dans un réfrigérateur !

Quelle quantité de jus peut-on absorber ?

Les jus crus se boivent à volonté ! En règle générale, un demi-litre par jour est la quantité minimum susceptible de produire des effets notables lors d’une cure. Vous pouvez augmenter celle-ci sans hésiter, jusqu’à 4 litres par jour, les bienfaits n’en seront que décuplés !

Le top de la détox ?

En règle générale, les jus verts ont de nombreuses propriétés détoxifiantes et l’idéal serait de les inclure dans une alimentation quotidienne pour bénéficier de leurs bienfaits de façon continue. Les légumes à feuilles vertes, les jeunes pousses et graines germées sont des nettoyeurs sanguins très efficaces.

La chlorophylle qu’ils contiennent fournit une quantité accrue d’oxygène. Ils apportent d’innombrables minéraux, oligo-éléments, protéines, vitamines et enzymes à l’organisme et sont très bénéfiques pour assainir un corps carencé ou équilibrer la diète quotidienne.

Grâce à leur capital en nutriments, les jus verts nous protègent des radiations, des fumées ou autres produits toxiques. Riches en antioxydants, ils combattent les radicaux libres accumulés dans notre corps ainsi que les métaux lourds. Les jus verts conviennent donc particulièrement à une cure de nettoyage et favorisent l’élimination des toxines.

Pour débuter, les jus à base d’herbe de blé, de germinations et de jeunes pousses sont indiqués. Très détoxifiants, voire trop pour les systèmes digestifs non habitués, ils gagneront à être dilués dans du jus de carotte, de céleri, de chou ou encore de concombre.

L’alfalfa -ou luzerne- est, par exemple une des plantes chlorophylliennes les plus riches dont nous puissions disposer. Robustesse, dynamisme et vigueur découlent de sa consommation, de même qu’elle combat certains troubles artériels et dysfonctionnements cardiaques. La chlorophylle agit aussi dans le traitement des troubles respiratoires.

Cependant, le goût du jus d’alfalfa fraîche est très fort et il est recommandé de le mêler à du jus de carotte, l’association des deux démultipliant les bénéfices individuels de chacun. Pour une croissance des cheveux, l’ajout de jus de laitue semble également judicieux. N’oubliez pas de bien insaliver…

Recette de début de cure

- ¼ de tasse de jus d’herbe de blé
- ¼ de tasse de jus de pousses (tournesol et sarrasin, par exemple)
- 1 tasse de jus de carotte-concombre-céleri

Voir l’article « Les jus crus, élixirs de jouvence (Partie II) ».