Les 50+ aussi motivés que leurs jeunes collègues

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Alors qu’une récente étude pointe du doigt le désintérêt des employeurs à l’égard des travailleurs de plus de 40 ans, Securex donne les résultats de sa propre enquête sur la motivation des travailleurs belges. Les résultats sont sans appel : les travailleurs de plus de 40 ans ne sont ni moins motivés ni moins impliqués que leurs collègues plus jeunes.

Les préjugés ont la peau dure

Les employeurs n’embauchent que très rarement des candidats de plus de 40 ans. En cause ? Ils craignent que les personnes plus âgées manquent de motivation et/ou d’investissement au travail... C’est un tort. En effet, cette croyance ne se base sur aucun élément concret et est même infirmée par de récentes études.

Ainsi Securex a récemment réalisé une étude auprès d’un échantillon représentatif de 1015 travailleurs belges.

Aucune différence notable n’a pu se dessiner entre les deux groupes d’âge, et ce tant en matière d’implication que de motivation au travail. Jeunes et moins jeunes sont donc aussi motivés par leur travail et impliqués dans leur entreprise.

Contrairement aux idées reçues, les collaborateurs plus âgés se montrent par ailleurs aussi favorables aux changements que leurs homologues plus jeunes.

Les atouts des travailleurs plus âgés

Enfin, l’étude tend à démontrer que les travailleurs plus âgés sont plus fidèles à leur employeur que les jeunes recrues. Alors que la moitié des travailleurs de moins de 30 ans a l’intention de quitter son poste, 94 % des travailleurs de 50 ans ou plus ne compte pas en changer.

Par ailleurs - et c’est important de le rappeler - les 50 ans et plus disposent de très nombreux atouts dont ni les employeurs ni eux-mêmes ne sont généralement conscients. Ainsi, leur situation familiale leur permet bien souvent plus de flexibilité, tandis que leur âge inspire confiance et crédibilité aux clients et collaborateurs. Sans oublier que les travailleurs de 50 ans et plus n’ont généralement plus besoin qu’on leur tienne la main : ils sont rapidement opérationnels.