Les 4 accords Toltèques : 4 clés pour vivre mieux !

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Les quatre accords Toltèques ne sont pas nouveaux. Ils nous viennent de chamans mexicains vivant dans le Sud du Mexique entre les années 1000 et 1300.

Don Miguel Ruiz, remet ces quatre principes clés dans le contexte de notre société. Il explique comment les conditionnements culturels et éducatifs (sur ce qui est vrai ou faux, bien ou mauvais, beau ou laid) ainsi que les projections personnelles (« Je dois être gentil », « Je dois réussir »), nous ont éloignés de notre propre nature. Toutes ces croyances que vous avez intégrées et acceptées en tant que vérités depuis votre plus tendre enfance vous freinent dans votre développement personnel.

Les quatre accords Toltèques sont des principes de vie, des accords que vous passez avec vous-même. Ils vont vous amener à réaliser un travail d’introspection visant à faire le tri entre d’une part, les valeurs qui vous servent, qui vous soutiennent, qui vous permettent d’exprimer ce que vous êtes et d’autre part, les valeurs qui vous limitent, qui vous freinent dans vos élans de vie, de créativité ou simplement d’action. L’objectif est de vous libérer du conditionnement collectif afin de vivre votre vie plus sereinement.

Le premier accord : Que votre parole soit impeccable !

La parole est l’outil le plus puissant de l’homme, elle est votre pouvoir créateur ! Au moyen de la parole, vous communiquez, vous pensez et donc vous créez les événements de votre vie. Mais attention, cette arme redoutable est à double tranchant : vous pouvez créez le paradis ou bien l’enfer. Pour qu’une parole soit impeccable, il faut être attentif à son utilisation.

Deux pièges sont à éviter :

1. N’utilisez pas la parole contre vous-même. Évitez de vous autocritiquer : j’ai l’air gros (se), je suis moche, je vieillis, je suis stupide... Pensez positif et vous vous sentirez déjà beaucoup mieux. De plus, pour communiquer correctement avec les autres, il faut d’abord être bien avec soi-même.

2. N’utilisez pas la parole contre les autres. Il est important de réfléchir à l’impact de votre parole sur les autres. Un mot peut détruire une personne. Cessez les mensonges et les médisances, cela ne vous apportera pas le bonheur mais pourrait faire beaucoup de mal autour de vous.

Le deuxième accord : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle !

Notre besoin d’être aimé et accepté nous pousse à prendre les choses personnellement. Nous nous infligeons une véritable torture psychologique en nous posant des tas de questions sur les faits et dires des autres : il m’a regardé bizarrement ce matin, qu’est ce que j’ai fait de mal ? Pourquoi est-ce qu’il m’a dit ça ?...

Pourtant, chacun d’entre nous vit selon sa propre réalité, selon ses propres croyances, lorsque quelqu’un émet une réflexion, cette dernière ne vous concerne pas vous personnellement, mais est lié à l’image que cette personne se fait de vous. Cette image dépend elle-même de son système de croyance, de son vécu et de ses expériences.

Ne vous basez pas sur les croyances des autres mais construisez votre propre réalité en accord avec vos principes personnel. Détachez-vous du jugement des autres et respectez ce que vous êtes, cela vous évitera des souffrances inutiles.

Le troisième accord : Ne faites pas de suppositions !

Nous avons tendance à faire des suppositions sur tout. Notre esprit est très fertile quand il s’agit de trouver la cause du pourquoi. Ces suppositions reposent uniquement sur notre interprétation de la situation et elles sont souvent éloignées de la réalité.

Arrêter de vous faire des films, apprenez à écoutez et à communiquer clairement. Lorsqu’on vous parle, ne pensez pas directement qu’il y a un sens caché à la discussion mais recevez les paroles de l’autre. Lorsque vous vous exprimez, soyer le plus clair possible sur vos attentes et vos désirs, posez des questions si vous avez un doute sur quelque chose. En appliquant cet accord, vous éviterez bon nombre de malentendus.

Le quatrième accord : Faites toujours de votre mieux !

Faire de son mieux ne veut pas dire être le meilleur ! L’idéal, la perfection n’existent pas. Il faut trouver un équilibre entre « ne pas en faire trop » et « ne pas en faire assez » tout en respectant les principes que l’on s’est fixés. Si vous visez la perfection, vous risquez d’être complètement vidé de votre énergie, si au contraire vous n’en faites pas assez, vous aurez des regrets, un sentiment d’échec ou de culpabilité.

Il faut donc réaliser un travail d’introspection pour déterminer ce qui est bon pour vous dans une situation donnée et s’y tenir jusqu’au bout. Dans chaque situation, essayez de faire le maximum tout en tenant compte de vos capacités et de vos limites. Soyez dans le « je peux le faire » à la place du « je dois le faire ».

P.-S.

Des Sites Internet :

www.psychologies.com

www.lecture-positive.com

www.aquarienne.net

Des livres :
- Les quatre accords toltèques : La voie de la liberté personnelle, M. Ruiz, Edition Jouvence 2005
- Pratique de la voie toltèque : Les méthodes pratiques pour maîtriser le rêve de votre vie, M. Ruiz, Edition Jouvence 2005
- Le cinquième Accord Toltèque, M. Ruiz, Edition Jouvence 2010