Le régime anticancer

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Cancérologue français de renom, le Professeur David Khayat livre ses conseils de prévention dans son livre « Le vrai régime anticancer » paru aux éditions Odile Jacob. En voici un bref aperçu.

La fin des idées fausses

- Consommer 5 fruits et légumes par jour ne réduit que très peu le risque de cancer ! Pire : si les aliments ne sont pas bio, les pesticides qu’ils contiennent pourraient même favoriser le développement de cette maladie. Et si on les épluche, ils perdent la majeure partie de leurs antioxydants…

- Il n’existe aucun lien entre consommation de viande rouge et cancer du côlon. En réalité, seul le mode de cuisson détermine le risque cancérigène. Évitez de griller votre steak et cuisez-le plutôt à basse température (85°), au four à air pulsé. Aucune matière grasse ne doit être ajoutée, nappez simplement la viande d’un filet de tamari qui lui donnera meilleur aspect et l’agrémentera d’un goût légèrement salé.

- Les poissons gras, malgré leur richesse en oméga-3, ne sont pas recommandés. Thon, saumon et espadon sont des poissons de haute mer, situés en haut de la chaîne alimentaire, dont la richesse en acides gras polyinsaturés est contrebalancée par la présence massive de métaux lourds, hautement toxiques. Pour faire le plein d’oméga-3, privilégiez donc les sardines, harengs, anchois et maquereaux, dont la concentration en mercure est bien moins importante. Vous trouverez également ces acides gras essentiels dans les graines de lin ou de chanvre.

- L’eau du robinet ne contient pas spécialement plus de chlore, d’arsenic ou de pesticides que l’eau filtrée en carafe ou certaines eaux de source !

- Le vin n’est pas cancérigène, à condition de ne pas en abuser ! Ou en tout cas, le risque reste faible. Riche en polyphénols, le vin rouge de qualité possède même des vertus anticancer attestées ! Bonne nouvelle : vous pourrez dorénavant boire sans culpabiliser la quantité de 2 verres par jour pour les femmes et trois pour les hommes. Et si votre choix se porte sur un vin pauvre en sucre, c’est encore mieux, car celui-ci, consommé en excès, a des effets délétères.

Les aliments qui nous protègent

- Le curcuma, capable de détoxifier certaines substances cancéreuses, de provoquer l’apoptose (suicide) des cellules cancérigènes ou encore de bloquer leur prolifération. Associez-le à du poivre noir, du thé vert et/ou du soja pour intensifier ses principes actifs.

- Le thé vert, dont la richesse en flavonoïdes est réputée. Ces substances antioxydantes ont la capacité de provoquer le suicide des cellules cancéreuses. Le thé vert est d’autant plus efficace qu’il est consommé avec des feuilles séchées de papaye.

- L’ail et l’oignon, qui sont pourvus d’un antioxydant antiviral, détoxifiant et anticarcinogène. Leur pouvoir anticancérigène est particulièrement actif sur les cancers de l’estomac et du côlon. Un conseil : écrasez l’ail pour libérer tous ses nutriments !

- Les câpres et la livèche, ou encore le piment jaune fort et le cacao, qui contiennent de la quercétine. Cet antioxydant a la réputation de réduire l’effet cancérigène du tabac.

- Le Sélénium, pris en gélule, sous forme de supplément alimentaire, qui protège des cancers du poumon et du côlon.

- La grenade, dont le jus et la peau contiennent des antioxydants qui combattent la cirrhose. Paradoxalement, sa forme industrielle décuple ses bienfaits !

P.-S.

Le vrai régime anticancer, Pr David Khayat, éditions Odile Jacob