Le travail saisonnier et les pensionnés

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Le jeune homme en short, qui vend les glaces devant le bar du camping, à pris un léger coup de vieux. Traditionnellement réservé aux étudiants qui cherchent un petit travail pendant l’été, le job saisonnier attire de plus en plus de seniors.

A la plonge, aux vendanges ou au bord de la piscine pour surveiller les bassins, les saisonniers ont majoritairement moins de 25 ans. Pourtant depuis quelques années, les ainés sont eux aussi à la recherche de ces « petits boulots » d’été. Pensionnés et seniors sont nombreux à travailler le temps d’une ou plusieurs saisons.

Qu’est-ce qu’un « job saisonnier » ?

Diversifié, le travail saisonnier n’a pas encore de statut légal, il s’agit souvent d’un CDD, d’une fonction appelée à se répéter chaque année, à la même période, en fonction du rythme des saisons. D’ailleurs, il ne s’agit pas seulement de la saison estivale. En hiver, nombreuses sont les stations de ski françaises qui ont besoin de travailleurs saisonniers. Parmi les secteurs à forte saisonnalité, on retrouve en tête de liste, l’agriculture, qui embauche chaque année en France plus de 820 000 saisonniers, pour notamment des travaux liés à la récolte : vendanges, cueillettes, moissons… En deuxième position, le tourisme génère lui aussi des milliers d’emplois dans des domaines très variés : accueil, animation culturelle ou sportive, responsable de camping, loisir, hôtellerie, restauration, évènementiel…

En plus d’apporter un complément financier, le job saisonnier est aussi l’occasion de voyager, de faire de nouvelles rencontres, de découvrir de nouvelles cultures et souvent de mêler vacances et travail, lorsque vous partez travailler sur un lieu de vacances.

Les choses à savoir

• L’hébergement est un élément à prendre en compte lorsque vous rechercher un job saisonnier. Si une majorité d’emplois, surtout dans le tourisme, propose des hébergements à moindre frais, ce n’est pas toujours le cas. Tout dépend du secteur et du poste que vous occupez. Par exemple, en camping, l’offre d’emploi comprend généralement hébergement et blanchisserie.
• Pour travailler en saison il faut être motivé, sociable, ouvert d’esprit, et réactif. Aucun diplôme n’est nécessaire. Simplement être de bonne humeur et s’adapter à la collectivité.

Un autre visage

En été, ou en station l’hiver, le besoin de main d’œuvre est décuplé dans certains domaines et les étudiants sont en vacances... C’est pourquoi, on associe le travail saisonnier aux étudiants fêtards qui ont besoin de se faire un peu d’argent et de profiter des congés au passage. Pourtant, petit à petit, le job saisonnier change de visage. Aujourd’hui, chômeurs, seniors, retraités sont de plus en plus présents sur les pistes de ski ou sur les campings. En corse par exemple, 42,8% des saisonniers ont plus de 50 ans. Les raisons principales de cette recherche soudaine d’activité chez nos ainés sont :

-  Un apport financier complémentaire.
-  Une volonté de reprendre une « petite » activité de temps en temps, de se « remettre dans le bain ».
-  Entretenir le lien social en rencontrant de nouvelles personnes et découvrant de nouvelles expériences.
-  Partager son expérience : certains domaines permettent aux saisonniers d’enseigner leurs connaissances. Par exemple, en station de ski, les agriculteurs, ne pouvant exercer leur travail pendant la saison neigeuse, enfilent le costume de moniteur ESF et donnent des cours de ski. (Pour devenir ESF, contrairement à la majorité des jobs saisonniers, il faut passer un diplôme)