Le tabac, cause d’impuissance

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

De nombreuses études l’attestent : cigarette et libido ne font pas bon ménage ! Un homme qui fume aurait même deux fois plus de risques de connaître des problèmes d’érection qu’un non-fumeur...

Les dangers du tabac

Les dangers du tabac ne sont plus à démontrer. Selon l’OMS, le tabac serait en effet la deuxième plus grande cause de mortalité dans le monde. Il est à l’origine de nombreuses affections : cancer de la trachée, des bronches, des poumons ou encore de l’œsophage, bronchite chronique, maladies cardio-vasculaires pour ne citer qu’eux.

Mais fumer peut également avoir un impact sur les performances sexuelles. En effet, le tabac réduit la circulation sanguine dans le pénis. Conséquence : une dysfonction érectile, plus communément appelée trouble de l’érection ou impuissance.

Par ailleurs, le système nerveux et les hormones, qui jouent eux aussi un rôle important dans la fonction érectile, sont également touchés par la consommation de tabac.

Tabac et érection

Plusieurs études ont tenté de démontrer les liens existant entre tabagisme et impuissance. Les résultats de celles-ci sont sans appel : les fumeurs présentent globalement deux fois plus de problèmes d’érection que les non-fumeurs.

Dans le cadre d’une récente étude chinoise, 4.800 hommes dont la moyenne d’âge était de 47 ans ont répondu à un questionnaire sur la problématique. Conclusion : le risque de connaître des problèmes d’érection est d’autant plus élevé que la consommation de cigarette est grande.

Plus concrètement, en fumant 10 cigarettes par jour, un fumeur a 16 % de risques en plus de souffrir de dysfonction érectile qu’un non-fumeur. Plus le nombre de cigarettes fumées est élevé, plus le risque croît. Il atteint même la barre des 60 % chez les hommes fumant plus de 20 cigarettes par jour...

Tabac et hypertension

L’hypertension a elle aussi pour conséquence de compliquer l’érection. Lorsqu’elle est couplée au tabagisme, les résultats sont catastrophiques. En effet, on estime que les fumeurs hypertendus auraient 27 fois plus de risques de souffrir de troubles érectiles que les non-fumeurs...

Et quand on arrête ?

Selon une enquête menée par une équipe de chercheurs de l’Université du Texas, après avoir arrêté de fumer, 3 hommes sur 4 retrouvent une fonction érectile normale.

Le sevrage relancerait donc l’activité sexuelle des anciens fumeurs ! Voici une raison de plus pour arrêter de fumer...