Le syndrome du côlon irritable

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Maux de ventre, diarrhée, ballonnements... vous pensez souffrir du syndrome du côlon irritable ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le/ la seule(e) ! On estime qu’environ 20% de la population souffre de ce problème.

L’origine de ce syndrome n’est pas encore bien connue mais de nombreuses recherches sont en cours. On incrimine souvent les facteurs de stress, cependant, il semblerait que ce dernier soit plus un facteur déclenchant des crises que la cause du syndrome.

Il existe de nombreuses pathologies intestinales, c’est pourquoi, avant d’entamer tout traitement soyez certain(e) qu’il s’agit bien du syndrome du côlon irritable.

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable est une perturbation du fonctionnement normal du côlon qui se contracte de manière spasmodique, mais sans propulser efficacement les matières fécales.

Si vous souffrez de ce syndrome, vous devriez ressentir les symptômes suivants :
- Des douleurs abdominales de type coliques ;
- Des maux de ventre qui changent continuellement de place ;
- Un soulagement lors de l’émission de gaz ou de selles ;
- De la constipation, de la diarrhée ou l’alternance des deux ;
- Une impression d’être gonflé(e) avec d’importants ballonnements ;
- L’impression que l’intestin n’est pas complètement vidé, même après d’être allé(e) à la selle.

Attention tout de même à ne pas conclure trop vite qu’il s’agit du syndrome du côlon irritable car une intolérance au lactose peut provoquer les mêmes symptômes. Pour en avoir le cœur net, faites une petite cure sans lactose et observez le résultat.

Bien que la cause du syndrome du côlon irritable ne soit pas encore évidente, il existe des astuces simples et efficaces qui permettent de contrôler les désagréments engendrés.

Syndrome du côlon irritable : à faire

- Consommer des probiotiques. Ce sont des bactéries naturellement présentes dans l’intestin qui participent activement à la digestion. On les retrouve dans les yaourts mais la forme la plus efficace est celle des compléments alimentaires que vous trouverez en pharmacie et en magasin biologique.

- Consommer des graines de lin concassées. L’usage des graines de lin pour soulager les symptômes du syndrome de l’intestin irritable est approuvé par la Commission E (comité scientifique allemand). Il faut les utiliser concassées car, sous cette forme, elles sont mieux absorbées par l’organisme. Faites les griller avec un peu de sel, c’est délicieux !

- Consommer des fibres solubles. Les fibres solubles se transforment en une sorte de gel pendant la digestion ce qui permet de réguler les diarrhées ou les selles molles. On en retrouve entre autres dans le son d’avoine et l’orge. Évitez les fibres insolubles surtout celles du blé entier car elles sont irritantes pour l’intestin.

- Consommer de l’huile de pépins de pamplemousse. L’huile de pépin de pamplemousse agit au niveau d’un grand nombre de troubles digestifs et notamment contre la diarrhée et les flatulences. Buvez 15 à 30 gouttes dans un verre d’eau 3 fois par jour, à la fin des repas.

- Utiliser la menthe poivrée, qui a un très grand pouvoir calmant des spasmes intestinaux. Elle est active aussi sur les crampes digestives et les nausées. De plus, son action antiseptique limite les fermentations intestinales et soigne les ballonnements. Vous trouverez la menthe poivrée sous forme d’huile essentielle, de capsule ou de comprimé dans les magasins biologiques.

- Il est conseillé de boire 8 verres d’eau (250 ml) par jour de manière régulière tout au long de la journée. L’eau permet une bonne régulation du transit intestinal.

Syndrome du côlon irritable : à éviter

- Si dans un premier temps les laxatifs permettent d’aller à la selle, une utilisation excessive de ces derniers est à éviter. En effet, une utilisation prolongée de laxatifs peut provoquer une inflammation de la paroi du côlon et générer « la maladie des laxatifs » : le côlon ne peut plus se contracter sans eux, entrainant une alternance de diarrhées et de constipations.

- Les vêtements serrés. Si vous êtes victime du syndrome du côlon irritable, vous aurez déjà certainement remarqué que les crises s’accentuent lorsque vous vous sentez à l’étroit dans vos vêtements. Ce phénomène est compréhensible : la pression exercée, par exemple par un pantalon trop serré, bloque le cheminement normal des selles.

- La gestion du stress permet un meilleur cycle des phases de détente et de contraction de l’intestin. Le stress est considéré comme un facteur déclenchant des crises. Diverses techniques antistress sont à votre disposition : le yoga, la massothérapie, la méditation, la respiration profonde, le biofeedback, l’exercice physique...

- Si vous souffrez du syndrome du côlon irritable, il est conseillé d’éviter :
- Les aliments gras : chips, frites, pâtisseries, crèmes, fromage gras…
- Les aliments qui peuvent fermenter : légumineuses et choux
- Les aliments acidifiant : alcool, thé, café, agrumes, tomates…
- Les aliments épicés : poivre, cayenne, curcuma, cannelle, paprika…
- Les aliments crus : légumes et fruits crus.

P.-S.

Des sites Internet :
- www.passeportsante.net
- www.cfpc.ca
- www.e-sante.be

Des livres :
- Quand l’intestin dit non : les meilleurs traitements du côlon irritable, J. Médart, Editions Thierry Souccar 2008

- Vaincre l’intestin irritable, N. Howard, Editions Modus Vivendi 2009

- La santé commence par les intestins, S. Weinstein-Loison, Editions Le Souffle d’Or 2009