Le stress accélére la propagation du cancer du sein

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Selon une récente étude américaine, le stress accélèrerait la propagation des cellules cancéreuses situées dans les seins.

Une étude clinique a mis au jour l’impact négatif du stress sur la guérison des femmes atteintes d’un cancer du sein. Il semblerait ainsi que les femmes souffrant de crampes causées par le stress ou de dépression risquent de décéder plus rapidement de leur maladie. En cause : l’activation d’une partie du système nerveux, à l’origine d’une propagation plus rapide des cellules cancéreuses vers les os.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs du Vanderbilt Centre for Bone Biology (Tennessee, USA) ont marqué des cellules cancéreuses humaines d’une couleur fluorescente. Ils les ont ensuite injectées dans le cœur de souris qui se sont vues en outre administrer un médicament imitant l’activation de la partie du système nerveux en question.

Grâce à ce mécanisme de « traçage », les scientifiques ont pu suivre le trajet des cellules cancéreuses, qui se sont propagées en plus grand nombre vers les os. Chez les animaux traités à l’aide de bétabloquants, par contre, la propagation vers les os a pu être réduite.