Le café et la santé

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Habitude parmi les plus répandues, la consommation de café n’est pas aussi anodine qu’elle le semble ! Banalisée, la caféine n’en reste pas moins une substance pharmacologique à ne pas prendre à la légère...

Amie ou ennemie, comment considérer cette boisson chaude aux senteurs réconfortantes ? Riche en Potassium et vitamine B3, le café est néanmoins suspecté de diminuer l’absorption de certaines vitamines B et du fer. En réalité, élixir pour certains, poison pour d’autres, le café semble avoir des vertus thérapeutiques tout comme il produirait des effets délétères. Un seul arbitre : notre propre corps ! Si les jeunes générations ont encore du mal à appréhender leur organisme, les seniors sont généralement conscients des spécificités propres à chacun.

Alors, « pour ou contre le café » ? La réponse ne dépend que de vous ! Voici quelques pistes qui vous aideront dans cette démarche !

Café et santé : les bienfaits

Selon de nombreuses études scientifiques, la consommation de café serait bonne pour la santé. Ainsi, elle :

- Aurait un impact positif sur la mémoire, ses troubles liés à l’âge, la capacité d’anticiper ;
- Favoriserait la psychomotricité ;
- Augmenterait la motricité des spermatozoïdes ;
- Diminuerait significativement le risque de cirrhose, en cas de prise de 2 tasses par jour ;
- Ferait baisser le risque de cancer de la bouche, du pharynx et de l’œsophage ;
- Agirait sur les migraines et les céphalées chroniques quotidiennes par son effet vasoconstricteur des artères périphériques (cérébrales, pulmonaires, rénales, coronaires) ;
- Aiderait à lutter contre la constipation, régulerait le transit ;
- Participerait à l’équilibre du taux sanguin de glycémie grâce aux nutriments (polyphénols et acide cholinergique) présents dans la caféine ;
- Aurait un effet bénéfique par rapport à la maladie de Parkinson ;
- Influerait favorablement sur l’humeur.

Café et santé : les méfaits

Scientifiquement suspectés ou avérés, différents maux semblent liés à l’absorption de caféine, laquelle :

- Favoriserait les cancers du côlon, de la vessie et du rectum ;
- Provoquerait des problèmes de pression oculaire chez les sujets à risque de glaucome ;
- Accentuerait le risque d’hémorragie méningée chez les individus porteurs d’un anévrisme cérébral lorsqu’elle est présente en grande quantité (plus de 6 tasses de café/jour) ;
- Augmenterait le risque de fausses couches et de naissance d’enfants mort-nés ;
- Serait à l’origine de problèmes dermatologiques : conjonctivite, prurit, dermatite atopique, rhinite, asthme ;
- Accentuerait, en cas de consommation abusive, l’hypertension artérielle chez les personnes à risque ;
- Provoquerait, associée à la cigarette, un risque de rigidité de l’aorte ;
- Augmenterait le risque de maladie coronarienne ;
- Influerait négativement sur la qualité du sommeil et diminuerait la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) ;
- Aurait une influence négative en cas de polyarthrite rhumatoïde ;
- Augmenterait le taux de « mauvais » cholestérol.

Café et caféine

Le degré de caféine varie selon les différentes formes de café : filtre, expresso, soluble. Concrètement, plus le temps d’infusion est long, plus la teneur en caféine est élevée ! Le café filtre est donc bien plus concentré que l’expresso ou l’instantané.