La dépression chez les 50 ans et plus

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Si une grande majorité de la population a connu, ou connaîtra, un épisode de dépression dans sa vie, les seniors sont particulièrement vulnérables face à cette problématique.

La dépression est connue depuis l’antiquité, et de nombreuses personnes ont connu, à un moment ou l’autre de leur vie, cet état de « spleen ».

Caractérisée par une profonde tristesse persistante, une perte de goût pour les activités habituellement appréciées par la personne, un changement d’appétit, de modifications du poids, une altération du sommeil, des humeurs changeantes ainsi que, la plupart du temps, des difficultés à se concentrer, la dépression est parfois banalisée par les personnes, voire confondue avec des symptômes « normaux » de leur vieillissement. Or la dépression est une véritable maladie qu’il convient de soigner, par la prise éventuelle de médicaments (antidépresseurs), avec suivi médical et bien entendu psychothérapeutique.

Les causes de la dépression chez les seniors peuvent être multiples et diverses, les principales ayant pu être mises à jour sont les suivantes.

Cause de la dépression chez les seniors : vivre seul

Vivre seul et/ou sans relations sociales représente en effet un risque de connaître un état dépressif. Un logement en institution ne signifie pas pour autant que l’on ne ressente pas la solitude. En effet, ce sont les liens privilégiés, les rapports avec les proches qui permettent de garder la tête hors de l’eau ; être entouré d’autres personnes ne signifie pas tisser des liens ou entretenir des relations.

Cause de la dépression chez les seniors : le deuil

Malheureusement, plus ou avance en âge, plus le risque est grand de perdre des proches, voire son conjoint. Cette épreuve est souvent vécue très difficilement, et nécessite un accompagnement pour éviter de se refermer sur sa douleur et s’enfoncer dans la dépression. Les hommes de plus de 65 ans sont statistiquement plus fragiles face à ce traumatisme.

Cause de la dépression chez les seniors : la mauvaise santé

En effet, santé physique et santé mentale sont intimement liées. Une personne connaissant des problèmes de santé importants a trois fois plus de risques de connaître un épisode dépressif. A l’inverse, la dépression rendra plus vulnérable face aux problèmes de santé. Il est donc important de préserver son corps au maximum afin de se protéger contre la dépression...

Cause de la dépression chez les seniors : les douleurs chroniques

Les seniors sont souvent fatalistes concernant la douleur, pensant qu’elle est normale et fait partie de l’évolution. Or, si les douleurs aiguës amènent souvent des angoisses, les douleurs chroniques, elles, sont souvent la cause d’humeurs à composante dépressive.

Parfois, la douleur fait tant partie de notre vie que nous ne nous en rendons même plus compte. Les médecins prescrivent alors parfois des antalgiques (antidouleur) afin de pouvoir constater, après 48 à 72 heures, une potentielle amélioration. Le diagnostic a alors l’avantage d’être plus rapide que par la prise d’antidépresseurs qui ne font effet, eux, qu’après plusieurs semaines.

Cause de la dépression chez les seniors : les modifications physiologiques et énergétiques

Comme à l’adolescence, le corps change, il faut donc déployer des masses d’énergie pour s’y habituer alors que, l’âge avançant, cette énergie commence à diminuer progressivement. C’est aussi l’époque où les petits trous de mémoire se font connaître, laissant la place à des souvenirs plus anciens, parfois même des souvenirs d’enfance tout à fait incongrus.

Ces souvenirs peuvent refléter un désir de revenir en arrière et donnent parfois naissance à des projets d’exploits (sexuels, professionnels, intellectuels, sportifs...). Mais ces exploits demandent trop d’énergie et risquent au contraire d’abîmer le corps, les relations personnelles et professionnelles rendant compte de cette impossibilité à revenir en arrière. Cet échec vécu peut alors mener à un état dépressif.

Cause de la dépression chez les seniors : le bilan de vie

On se rend compte, même ayant bien réussi sa vie, de l’écart entre nos rêves de jeunesse et la réalité accomplie. Souvent, regrets et remords apparaissent, pouvant être eux aussi à l’origine de la dépression. Certes, il existe des seniors satisfaits, conscients d’un avenir encore possible, mais ils représentent malheureusement l’exception.

Rester positif

Comment envisager l’avancée dans la vie de manière positive sachant qu’il semble difficile de passer à côté de cet état dépressif ?

Il y a différents degrés de dépressions, toutes ne sont pas vécues aussi difficilement. Il est cependant important de savoir qu’elle existe. En effet, la dépression n’est pas négative en soi, au contraire : elle va permettre d’arriver à l’acceptation de sa situation, de son évolution. Certains états dépressifs pourront être dépassés rapidement, avec l’aide de l’entourage, d’autres seniors, pour arriver à un vécu serein de sa « senioritude ». D’autres auront besoin de plus de temps, d’aide également. Si vous vous sentez concernés, parlez-en rapidement à votre médecin. Il établira alors un bilan permettant d’écarter les causes physiologiques et vous conseillera un suivi psychothérapeutique avec peut-être un coup de pouce médicamenteux.

Faire le test « Dépressif, moi ? Jamais ! ».

P.-S.

Pour aller plus loin :

- Tomber sept fois, se relever huit, Philippe Labro.

- Guérir, le stress, l’anxiété, la dépression sans médicament ni psychanalyse, David Servan-Schreiber.

- La Dépression masquée, Dr Dr Henri Rubinstein, JC Lattès

- La fatigue d’être soi. Dépression et société, Alain Ehrenberg, éd. Odile Jacob (1998)

- La maladie dépressive, Henri Lôo et Thierry Gallarda, Flammarion (1997)

- Comprendre et traiter la dépression , Dr. Philippe Violon, éditions VIVIO, Bruxelles, 79 "mini-pages"