La superstition : pourquoi nous y croyons ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Vendredi 13, mettre le pain à l’envers, toucher du bois… une multitude de superstitions envahissent notre quotidien parfois même sans que nous nous en rendions compte. Que devons-nous en penser ? Quelles sont les raisons de ces croyances et quels rôles remplissent-elles ? fiftytoo vous propose un tour d’horizon.

Les superstitions sont assurément aussi vieilles que l’homme et présentent de nombreux visages. Elles varient d’une population à l’autre, selon les époques, mais aussi au cours de la vie.

Les évènements nous poussent parfois à vouloir trouver des repères et les superstitions se présentent comme des solutions à cette volonté de structuration. Pour préparer sereinement un examen ou encore passer un entretien d’embauche avec succès, les objets fétiches, les manies ou autres grigris sont souvent présents pour nous aider à prendre confiance.

Plus généralement, consciemment ou inconsciemment, nous exigeons des superstitions qu’elles nous aident à réussir notre vie en nous permettant d’affronter l’ensemble des événements difficiles et délicats qu’elle nous réserve. Alors bien sûr, il n’y a pas de relation de cause à effet entre le fait que vous ne passiez pas sous une échelle un matin et votre entretien d’embauche du lendemain.

Mais passer sous une échelle porte malheur dit-on, parce que le triangle qu’elle constitue avec le mur et le sol est sacré et ne doit pas être pénétré. En outre, l’échelle symbolise la liaison entre ciel et terre : passer au-dessous présenterait une opposition au divin.

Mais concrètement, les superstitions jouent-elles un rôle particulier ? Il se pourrait bien que cela soit possible pour plusieurs raisons. D’abord, s’en remettre à ces superstitions personnelles permet assez facilement de se déresponsabiliser et de mieux supporter d’éventuelles pressions. Elles peuvent permettre aussi d’évacuer une angoisse ou une situation pesante voire stressante.

Ensuite, peut-être par effet « placebo », cela peut aider à se persuader que l’on est capable d’affronter une épreuve et de fait mieux l’appréhender. Globalement, les superstitions relèvent d’une symbolique affective, avec par exemple l’objet fétiche qui matérialise une origine, une histoire et une relation avec son détenteur qui lui est propre.

Dans cette perspective, on trouve par exemple les numéros qui démontrent bien le caractère répandu des superstitions : tout le monde ou presque a son ou ses numéros fétiches qui ont souvent un lien avec des dates clés de la vie du sujet.

Et vous, croyez-vous aux superstitions ? Quelles sont-elles, si vous en avez ?