La signification des expressions

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

"Il fait un froid de canard !" Que vient faire ce canard dans cette expression ? Il tombe comme un cheveu dans la soupe, non ? Et d’ailleurs, pourquoi dit-on qu’on est "trempé comme une soupe" ?

Aujourd’hui, Fiftytoo décortique les expressions de la langue française !

Trempé comme une soupe

Être trempé comme soupe signifie tout simplement être trempé, dégoulinant (d’eau de pluie, généralement). Mais pourquoi comme une soupe ? La soupe, par définition, est toujours mouillée, non ?

En réalité, c’est à la tranche de pain, jadis appelée "soupe", qu’il est fait allusion dans cette expression. Cette "soupe", une fois plongée dans le potage était par là même... trempée !

Être bouche bée

On est "bouche bée", et non "bouche bé", ou encore "bouche B", lorsque, de surprise ou de stupeur, on ne dit plus rien !

Pourquoi "bée" ? Tout simplement parce qu’en ancien français, "béer" signifiait "ouvrir la bouche d’étonnement". Le verbe existe toujours et signifie "être grand ouvert". "Bé" est l’ancien participe passé de ce verbe (actuellement "béé").

Se mettre sur son 31

Utilisée lorsque quelqu’un met ses plus beaux habits, l’expression a une origine controversée.

Selon certains, "31" serait une déformation du mot "trentain". Du XIIe au XVIe siècle, le drap de trentain désignait en effet un tissu très luxueux. En portant du trentain, l’on se parait de ses plus beaux atours...

Selon d’autres, "31" fait référence au jeu de cartes du même nom, dans lequel le joueur qui comptabilisait 31 points avait un bon jeu, voire le plus beau jeu !

La fin des haricots

"C’est la fin des haricots !" signifie que c’est la fin de quelque chose : de la boîte de biscuits, de tout espoir...

Mais pourquoi des haricots, et pas des pommes ou de la farine ? Au début du XXe siècle, le haricot était un aliment bas de gamme, distribué dans les prisons ou dans les internats lorsque les ressources venaient à manquer. Quand même les haricots faisaient défaut, c’est que c’était vraiment la fin !

Un froid de canard

On ne comprend pas bien, a priori, le lien entre un froid très vif et cet animal, qui n’est pas plus froid qu’un autre, et qui ne vit pas au Pôle Nord !

L’origine de l’expression est à chercher dans la tradition de la chasse. En effet, c’est en hiver, lorsque le froid piquant se fait sentir, que s’ouvre la chasse aux canards sauvages !

Prendre son pied

"Prendre son pied" signifie prendre un grand plaisir en pratiquant une activité artistique, sportive, sexuelle... ou autre ! Comme un bébé qui agrippe son peton et le suçote avec plaisir ? Pas vraiment...

Au XIXe siècle, le pied désignait la part, la ration. À l’époque "J’en ai mon pied" était très loin de signifier "j’en ai ma claque"... En effet, lorsqu’une femme avait son pied, c’est qu’elle avait eu sa part... de plaisir sexuel ! L’expression s’est ensuite étendue aux deux genres, et à tous les contextes.