La sexualité chez les seniors : un renouveau bénéfique ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

A l’âge de 70 ans, une personne sur deux est encore active sexuellement. Une sexualité logiquement apaisée mais pas moins satisfaisante pour autant.

Selon une enquête, 50% des personnes sont encore actives sexuellement aux environs de 70 ans et une personne sur quatre aux environs de 80 ans.

La doctoresse Florence Cour, spécialiste française de la sexualité des couples âgés indique "qu’il y a incontestablement un renouveau de la sexualité chez les seniors".

Un renouveau qui se matérialise par une évolution de la sexualité vers un modèle défendu pour les jeunes et les moins jeunes par la sexologue Jocelyne Robert. La sexualité passerait "d’un modèle de la performance (où tout est prévisible) au modèle relationnel érotique (où tout est imprévisible). Un modèle dans lequel l’homme et la femme, jeune ou vieux, vont à la rencontre l’un de l’autre avec leur sexe, leur corps, leur tête, leurs émotions, leurs imperfections, leurs défaillances" remarque-t-elle.

Pour autant, la sexologue précise que "ça n’est pas parce que la mécanique est moins huilée qu’on doit se réfugier dans la stricte relation de tendresse."

A côté de cela, de nombreux sexologues s’accordent sur l’idée qu’il faut se garder de tout avis normatif considérant que de ne plus avoir de relations sexuelles après 70 ans est une forme de déviance à médicaliser.

Cependant, même si les situations sont toujours très variées, le Dr Jean-Claude Monfort, psychiatre et gériatre, indique en parlant de la sexualité des seniors que « de manière générale, la tendance va à une plus grande satisfaction, générée par une plus grande expérience de soi, de son corps et souvent de son partenaire ».

L’important à retenir quel que soit son rapport à la sexualité, sera sans doute qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien !