La rivalité entre grands-parents

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Ils ne l’avouent que rarement, et pourtant, être le papy ou la mamy préféré(e) de ses petits-enfants fait souvent partie des préoccupations des grands-parents.


Les psychologues sont nombreux à s’accorder sur le fait que les sentiments de jalousie sont tout à fait normaux. En effet, les grands-parents souhaitent transmettre certaines valeurs à leurs petits-enfants, il s’agit de l’héritage familial. Si, lors des réunions de famille, ils s’aperçoivent que leurs petit(e)s princes(ses) montrent plus de similitudes avec les autres grands-parents et sont plus proches de ces derniers, ils verront cela comme un échec et ressentiront alors un sentiment de jalousie envers leurs « rivaux ».

Face à ce cas de figure, la plupart des grands-parents auront tendance à vouloir entrer en concurrence avec leurs adversaires. La réaction la plus courante est alors de couvrir ses petits-enfants de cadeaux en tout genre. Ce n’est pas une solution. Il faut tenter de renforcer les liens par d’autres moyens : rendez-leur visite plus souvent, si la proximité géographique ne le permet pas, téléphonez, organisez des séances Skype, intéressez-vous un peu plus à leur vie (l’école par exemple : est-ce que tout se passe bien au niveau des notes, des camarades, des relations amoureuses…). Vous créerez ainsi des liens privilégiés avec eux.

Une autre démarche à adopter est d’en parler à ses enfants. En effet, trop peu de grands-parents souffrant de cette rivalité en parlent à leur fille ou leur fils. Ils s’enferment donc encore un peu plus dans leur mal-être, or, la solution reste le dialogue. Exprimez ce que vous ressentez, trouvez les mots justes. Votre enfant ne s’était peut-être pas rendu compte de votre souffrance et en être averti lui permettra de vous aider.

Enfin, ne vous découragez pas. Les liens mettront peut-être du temps à se renforcer mais vos efforts finiront par porter leurs fruits.