La prévention de l’ostéoporose

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

1 femme sur 5 souffre d’ostéoporose après la ménopause. Mais est-il possible de prévenir cette maladie ? Une alimentation saine et la pratique régulière d’un sport suffisent-elles à écarter tout risque d’ostéoporose ?

Notre expert nous dit tout !

L’ostéoporose, c’est quoi ?

L’ostéoporose est une pathologie caractérisée par une fragilité diffuse des os, davantage fréquente chez les femmes dont la perte osseuse s’accélère brusquement après la ménopause. Cette diminution de la masse osseuse décuple le risque de fractures des vertèbres et du col du fémur.

L’ostéoporose peut aussi bien résulter d’un capital osseux insuffisant en fin de croissance que d’une perte osseuse excessive lors de la vieillesse.

Les causes de l’ostéoporose

La ménopause marque l’arrêt de la production d’oestrogènes par les ovaires. Or, ce sont ces oestrogènes qui stimulent la formation et le maintien de la masse osseuse. C’est la raison pour laquelle l’ostéoporose touche davantage les femmes.

Parallèlement à cela, il existe d’autres types d’ostéoporose :
- L’ostéoporose peut être consécutive à certaines maladies endocriniennes, rhumatismales ou encore digestives (malabsorption, cirrhose du foie).
- Parmi les facteurs de risque, certains médicaments peuvent être incriminés (corticoïdes, anticoagulants, anticonvulsivants, pansements gastriques à l’Aluminium, …).
- Il existe une ostéoporose idiopathique, maladie rare et d’origine inconnue, qui touche autant les enfants que les jeunes adultes des deux sexes.
- Et, pour finir, l’ostéoporose sénile concerne les hommes et les femmes de plus de 60 ans, avec une légère prévalence pour ces dernières.

Les facteurs de risque de l’ostéoporose

- L’âge : la fréquence d’ostéoporoses augmente à partir de 50 ans, alors qu’avant cet âge, l’incidence de cette pathologie est rare.
- Le sexe : la chute de production d’oestrogènes fragilise davantage la masse osseuse des femmes que celle des hommes.
- La génétique : prédisposition pour les enfants de parents qui ont été victimes d’ostéoporose.
- L’appartenance ethnique : l’ostéoporose touche davantage les individus de race blanche et asiatique.
- Le poids : la maigreur prédispose à l’ostéoporose.
- L’alimentation déséquilibrée : le manque de nutriments, Calcium, Magnésium, Zinc, vitamines D et K prédispose à la fragilité osseuse, de même que le café et l’alcool favorisent les fuites calciques.
- Le tabagisme : il entrave l’absorption digestive du Calcium.
- La sédentarité : l’activité physique est indispensable à la fixation du Calcium.
- Le manque d’ensoleillement : les peaux claires sont davantage sujettes à l’ostéoporose car elles supportent mal les rayons du soleil. Ces derniers sont indispensables pour synthétiser la vitamine D, laquelle permet l’absorption du Calcium et du Phosphore par l’intestin.

Prévenir l’ostéoporose

Il n’est pas possible d’influer sur les facteurs de risque généraux : l’âge, le sexe, l’appartenance ethnique et la génétique.

Par contre, un mode de vie sain et équilibré offre un moyen d’action sur les facteurs qui y sont liés. Pour écarter le plus possible le risque de souffrir d’ostéoporose :
- Faites du sport : les exercices de pressions et résistance sont recommandés !
- Exposez-vous chaque jour durant une dizaine de minutes au soleil.
- Modérez, voire supprimez, votre consommation de tabac, café, alcool...

Côté nutrition, optimisez vos apports :
- Calciques et magnésiens : amandes, sardines, brocolis, céréales complètes...
- En vitamines D et K : poissons gras, foie, œufs, épinards, avocats, soja...
- En Zinc et vitamine B6 : fruits de mer, huîtres, poissons, viandes, foie, légumineuses, bananes...
- En Silicium et vitamine C : céréales complètes, fruits rouges, légumes, citron, soja, luzerne...