La pose d’un pacemaker

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Chaque année, des milliers de personnes se voient implanter un stimulateur cardiaque, couramment appelé pacemaker. Ce pacemaker aide le cœur à régulariser son rythme lorsque celui-ci est perturbé.

Un pacemaker, pourquoi ?

Le cœur est un muscle, qui s’appuie sur un réseau de cellules électriques pour se contracter.

Ces contractions stables permettent un apport régulier de sang dans les organes du corps. Selon les besoins de ces organes, le système électrique envoie des impulsions plus rapides ou plus lentes.

Lorsque le cœur "perd le rythme", notre corps entier en ressent les effets. C’est à ce moment qu’une aide s’impose, sous la forme de médicaments, ou d’un stimulateur cardiaque, appelé pacemaker.

Ce dernier enverra au cœur des impulsions électriques à une fréquence adéquate, pour régulariser son rythme.

Un pacemaker, comment ?

Le pacemaker est un petit boîtier que l’on insère sous la peau, dans la région pectorale.

Relié au cœur par des sondes, il contient une mini-pile ainsi qu’un système électronique qui produit des impulsions électriques. Ces impulsions permettront au cœur de récupérer un rythme régulier.

L’implantation du pacemaker

L’implantation d’un pacemaker se fait sous anesthésie locale et dure à peine une heure.

L’hospitalisation est cependant indispensable. Celle-ci permettra à votre médecin de vérifier que tout fonctionne bien. 24 à 48 heures après l’intervention, vous pourrez rentrer chez vous, pour une convalescence de 10 jours.

Les précautions

Votre nouveau compagnon électrique n’entraînera aucun changement majeur dans votre quotidien. Cependant, quelques précautions s’imposeront. En effet, les champs électromagnétiques peuvent perturber le pacemaker.

- GSM : Il est conseillé de maintenir une distance de 20 centimètres entre le GSM et le boîtier.
- Plaques de cuisson à induction : Elles sont formellement déconseillées aux les porteurs de pacemaker.
- Contrôles de sécurité : A l’aéroport ou dans les magasins, vous sonnerez probablement en passant au travers des portiques de sécurité... Il est donc conseillé de présenter sa carte de porteur de pacemaker avant même que les "bips" ne retentissent. Vous ferez l’objet, le cas échéant, d’une fouille corporelle.
- IRM : Les porteurs de pacemaker ne peuvent passer d’imagerie par résonance magnétique.
- Soleil : Le boîtier étant métallique, il y a risque de brûlure en cas d’exposition intense et/ou prolongée au soleil.
- Sport : Les sports violents sont à éviter. Un coup mal placé pourrait en effet avoir des conséquences désastreuses.
- (...)