La phlébite

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Si certains troubles circulatoires du système veineux sont sans danger, ce n’est pas le cas de la phlébite. En effet, ce problème de circulation peut être à l’origine de graves complications. Mais il peut également se soigner s’il est détecté à temps. Alors voici tout ce que vous devez savoir !

Qu’est-ce qu’une phlébite ?

La phlébite correspond à la formation d’un caillot de sang dans une veine.

Si ce caillot se forme dans une veine profonde (on parle alors de phlébite profonde, par opposition à la phlébite dite superficielle), il risque de se fragmenter et, à terme, d’atteindre le cœur et les artères pulmonaires. Le danger est alors qu’il se bloque dans ces dernières et cause une embolie pulmonaire.

Lorsqu’on parle de phlébite, on pense généralement aux jambes... En réalité, un cas de phlébite pourrait tout aussi bien toucher un bras, l’abdomen... ou autre !

A l’origine de la phlébite

Hérédité, obésité, sédentarité ou encore déshydratation ou port de vêtements trop serrés favorisent l’apparition de troubles circulatoires du système veineux.

A côtés de ces causes "générales", d’autres facteurs doivent être soulignés :

- L’immobilisation : L’alitement, l’immobilisation d’un membre dans un plâtre, ou plus simplement un voyage prolongé en avion ou le fait de travailler en étant debout longtemps... peuvent être à l’origine d’une phlébite.

- La prise d’hormones, chez les femmes : Les oestrogènes ont en effet tendance à augmenter la coagulation du sang.

- La grossesse : Les femmes enceintes subissent en effet un ralentissement de la circulation du sang, ce qui favorise l’apparition de phlébites.

- Une intervention chirurgicale récente.

Prévenir la phlébite

Pour favoriser la circulation sanguine des jambes, commencez par surélever vos jambes aussi souvent que possible (en plaçant un coussin en dessous de votre matelas, en posant vos jambes sur un dispositif surélevé quand vous regardez la télévision...). Prenez aussi l’habitude de vous masser les jambes de bas en haut.

Pensez également à porter des "bas à varices" (ou bas de contention) lorsque vous êtes amené à être immobilisé pendant plusieurs heures.

Faites aussi du sport ! En effet, la pratique régulière de la marche ou encore de la natation favorise la circulation veineuse.

Enfin, arrêtez de fumer.

Reconnaître la phlébite

En cas de phlébite superficielle, vous verrez apparaître ce que l’on appelle un "cordon" veineux ou variqueux. La veine en cause est dure, rouge, et douloureuse, ou à tout le moins sensible au toucher.

S’il s’agit d’une phlébite profonde, les symptômes seront nettement plus impressionnants. La zone sera en effet douloureuse, chaude et enflée, parfois rouge. Parallèlement à cela, une légère fièvre et une accélération du pouls sont généralement constatées.

Traiter la phlébite

Du repos, une surélévation de la jambe, des compresses tièdes et, le cas échéant, la prise d’anti-inflammatoires devraient suffire à faire disparaître une phlébite superficielle.

S’il s’agit d’une phlébite profonde, le traitement consistera généralement en la prise d’anti-coagulants.

Le port de bas de contention sera conseillé dans les deux cas.