La perte d’appétit

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Avec l’âge on se nourrit moins bien, et ce n’est pas seulement pour des raisons de solitude par exemple ou de la perte de moral. Beaucoup pensent qu’après 60 ans les besoins nutritionnels diminuent. C’est faux ! Alors pourquoi l’appétit diminue-t-il avec l’âge ?

Qu’est que la dénutrition ?

La dénutrition est une réaction fréquente au vieillissement. Selon une étude réalisée en France, 91% des seniors estiment avoir une alimentation adaptée aux besoins de leur organisme, qu’ils pensent moins important. Pourtant, c’est le contraire. Avec l’âge, les besoins nutritionnels augmentent, et deviennent plus importants que ceux d’un enfant. 30 à 70% des aînés souffrent de dénutrition. Les troubles de l’alimentation ont des conséquences graves. Ils peuvent entrainer d’importantes complications dont les séquelles peuvent être source d’invalidité.

Différents facteurs

Carence et malnutrition sont les problèmes majeurs des personnes âgées. Différents facteurs peuvent en être la cause :

-  Une perte de motivation, d’énergie : on n’a plus en envie de cuisiner
-  Une perte d’intérêt pour la nourriture : avec la diminution de la perception du goût, on ne veut plus manger « de bons petits plats »
-  La dépression, la solitude
-  Les effets indésirables des médicaments
-  La peur de déglutir
-  Perte de plaisir : les repas se transforment en moment douloureux à cause des problèmes dentaires

Des explications physiologiques

La dénutrition s’explique aussi par des réactions du corps. Avec l’âge, le taux d’hormones diminue. L’appétit est donc de moins en moins stimulé, ce qui provoque des troubles alimentaires et accélère la dégradation des organes. En effet le métabolisme des seniors change, il est plus lent. Associé avec une activité physique moins fréquente, cela entraine une baisse des besoins caloriques.

Le symptôme d’un problème sous-jacent

La perte de l’envie de se nourrir peut aussi être le symptôme d’un problème plus important. Certains troubles affectent l’appétit :

-  Alzheimer ou Parkinson
-  Les cancers cervico-faciaux
-  Une infection buccale ou de la gorge
-  Les maladies parodontales
-  Les troubles de la glande salivaire
-  Les troubles thyroïdiens

Les conséquences de la dénutrition

Ne pas se nourrir suffisamment n’est pas sans conséquence. La dénutrition crée différentes carences et altérations :

-  Les carences en micronutriments entrainent une diminution de la masse musculaire et une faiblesse physique : trouble de la marche et de l’équilibre.
-  La carence en calcium et en vitamine D fragilise le squelette : augmentation du risque de facture et de tassement des vertèbres.
-  Une altération des capacités digestives qui a des conséquences sur le pancréas et l’intestin.
-  L’altération physiologique des reins provoque la déshydratation
-  Augmentation du risque d’ulcère gastrique

Attention : Face à une importante perte d’appétit, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

La semaine prochaine, nous vous révèlerons quelques astuces simples pour retrouver le goût de manger.