La maladie de Parkinson

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

En Belgique, on compte entre 30.000 et 50.000 personnes vivant avec la maladie de Parkinson. Causes, traitements, symptômes... Fiftytoo fait le point sur la maladie.

Maladie de Parkinson : qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui mène à la mort des neurones et à la destruction du système nerveux.

Elle touche plus précisément les des neurones de la substance noire, qui joue un rôle dans le contrôle du mouvement.

En résultent tremblements, raideur et lenteur des mouvements.

Maladie de Parkinson : qui touche-t-elle ?

La maladie de Parkinson touche essentiellement les personnes âgées de 50 à 75 ans, mais l’affection peut apparaître avant 40 ans.

Pour des raisons encore inconnues, les hommes sont plus souvent touchés que les femmes.

En Belgique, 30 à 50.000 personnes vivent avec la maladie.

Maladie de Parkinson : quelles causes ?

La cause de la maladie reste inconnue à l’heure actuelle. Une accumulation de protéines anormales dans les cellules des régions atteintes a cependant été observée chez des patients atteints de la maladie.

Des formes familiales rares de maladie de Parkinson ont par ailleurs été rencontrées (anomalies génétiques).

Maladie de Parkinson : quels symptômes ?

On classe généralement les symptômes principaux de la maladie de Parkinson en 3 catégories :

- l’akinésie ou lenteur des mouvements (le patient marche se fait à petits pas, a des mouvements saccadés..)
- l’hypertonie, ou raideur musculaire (raideur du cou, notamment)
- les tremblements, typiquement au repos.

A noter que le parkinsonien n’est pas toujours affecté par les 3 symptômes.

Par ailleurs, d’autres symptômes peuvent également apparaître, comme l’absence d’expression faciale, la constipation, la démarche anormale, la diminution de la perception des odeurs, la fatigue, etc.

Maladie de Parkinson : comment la traiter ?

A l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement curatif, mais certains médicaments permettent d’atténuer les symptômes de la maladie.

Par ailleurs, la neurochirurgie est utilisée dans certains cas bien précis pour améliorer les signes moteurs de la maladie. On parle alors de stimulation cérébrale profonde.

Enfin, la kinésithérapie peut également améliorer la qualité de vie des patients.