La luminothérapie : c’est bon pour le moral !

10 à 15 % de la population du Benelux souffrirait de dépression saisonnière, dont plus ou moins 75 % de femmes et 25 % d'hommes (Dr Norman E. Rosenthal et Gérard Pons : "Soif de lumière" Jouvence éditions). La luminothérapie peut alors venir en renfort pendant ces périodes creuses en terme de moral. Elle vient palier
l'insuffisance de lumière durant la période hivernale, responsable de dérèglements de notre horloge interne.

Sommaire

La luminothérapie : c’est bon pour le moral !