L’importance de prendre soin de la rate en hiver

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Prendre soin de sa rate tout au long de l’année est très important mais ça l’est encore plus en hiver.

En effet, c‘est cet organe particulièrement fragile qui maintient notre énergie interne et nous aide à digérer.

Éviter de consommer des aliments trop froids

Consommées trop souvent, les crudités riches en eau favorisent la cellulite et les gonflements en hiver. On évite par conséquent les aliments trop crus ou trop froids, les boissons froides, les aliments qui sortent du réfrigérateur. En revanche, une tisane ou infusion après le repas aident à digérer. Privilégiez des aliments qui tonifient la rate comme les dattes, le raisin, la poire, la pomme de terre, le concombre, la carotte, le melon, les céréales, la réglisse, le miel, la cannelle et l’anis.

On se restreint niveau sucre et gras

Un pancréas fatigué par une surcharge de sucre ne s’entend pas bien avec la rate. Évitez donc d’abuser de tout ce qui est alcool, graisses, sucres rapides et produits laitiers.

Stop aux dérèglements alimentaires !

Le petit-déjeuner passe à la trappe, je dîne plus tard que d’habitude ou encore je mange trop… autant de choses que la rate déteste ! En effet, un mauvais rythme alimentaire a tendance à l’affaiblir.

Privilégier céréales complètes et légumineuses

Les céréales et les légumineuses en quantité modérée donnent le carburant nécessaire à la rate. Riz, blé, quinoa, lentilles, haricots secs, pois chiches et pois de toutes sortes peuvent être consommés tous les jours, mais en petite quantité. On les accompagne d’une portion généreuse de légumes avec viande ou poisson, eux en quantité raisonnable.

Arrêter de vivre à 100 à l’heure !

Ralentir est le maître mot pour protéger la rate. Si une hygiène alimentaire correcte n’est pas suffisante, le problème provient peut-être d’un manque d’activité physique ou de tracas ponctuels, d’où l’adage : « Se mettre la rate au court bouillon ». En résultent une mauvaise digestion, des selles molles, des œdèmes, une grande fatigue ou des membres froids. Il est donc primordial de lever le pied.