L’assurance-vie, le placement privilégié par les seniors

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Les seniors, qui font partie de la frange de la population possédant le plus de ressources et de capital, investissent toujours plus dans des contrats d’assurance-vie pour prévenir d’éventuelles situations de « dépendance » des vieux jours. Ils abordent cependant la question avec sérénité puisqu’ils s’y préparent tardivement, estimant mieux vivre cette période de leur vie que leurs aïeuls. fiftytoo vous en dit plus.

L’insititut Think a récemment publié les résultats d’un sondage mené pour les besoins d’un salon senior qui se tiendra à la rentrée prochaine en France.

Ce sondage a croisé les éléments de réponse de seniors investisseurs et de conseillers en gestion de patrimoine sur la notion de « silver économie », cette filière regroupant les entreprises qui proposent des biens et des services aux seniors.

Les résultats de ce sondage révèlent que les investisseurs seniors (de manière individuelle) se préoccupent majoritairement du sujet de la « dépendance » pour eux ou pour leurs proches, à hauteur de 69% des individus. En ce sens, l’enquête révèle qu’ils sont 58% à s’être renseignés sur des placements possibles devant répondre à des situations de dépendance.

Ainsi, l’assurance-vie se présente comme l’investissement préféré des seniors. Il est de loin celui qui présente le taux de souscription le plus élevé, nettement devant d’autres produits comme le compte d’épargne ordinaire par exemple.

En effet, 56% des investisseurs particuliers ont souscrit à au moins un contrat de ce type. En outre, les conseillers en gestion de patrimoine disent recommander ce genre de placement financier à leurs clients à hauteur de 79%.

Par ailleurs, l’institut Thnik révèle dans son communiqué que « les investisseurs individuels semblent aborder les sujets liés à la dépendance avec sérénité ». A ce sujet, la grande majorité des sondés estiment en effet qu’ils vivront dans de meilleures conditions leurs dernières années de vie que leurs aïeuls.

Alors, l’investissement est de plus en plus tardif et commence vers 70 ans environ. Toutefois, l’enquête a interrogé des personnes qui correspondent à des seniors aisés, possédant en moyenne 226 000 euros de patrimoine.

Cet investissement est donc à relativiser puisque ces derniers ont majoritairement les moyens de se payer un hébergement médicalisé ou une aide à domicile pour laquelle 72% des sondés ont révélé y avoir recours.

Et vous, quel produit d’épargne jugez-vous le plus intéressant ?