Journée mondiale sans téléphone portable

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Lancée en 2001 à l’initiative de l’écrivain français Phil Marso, l’opération a vraiment démarré en 2004, et se déroule désormais chaque année du 6 au 8 février. Si l’initiative n’est pas toujours suivie des faits, les médias belges ont cette année largement relayé l’information.

Le but de cette campagne n’est pas de stigmatiser les utilisateurs, mais de provoquer un débat, autour de cet outil, de plus en plus présent dans nos vies, et pas seulement dans le quotidien des ados... notoirement accros à leurs smartphones.

Pour ou contre ? Peu importe, l’important est d’en parler !

Les reproches les plus courants faits à l’encontre du gsm et de son utilisation sont :

- La dangerosité du gsm, utilisé au volant de sa voiture
- La modification du comportement humain (cloisonnement, agressivité...)
- La pression sociale sur les derniers modèles ("avec le mien, j’ai telle nouvelle application"...)
- Le manque de discrétion dans les lieux publics... qui n’a jamais entendu une personne raconter sa vie dans les moindres détails ?
- Les sonneries intempestives ne font qu’accroître la pollution sonore

Pouvons-nous décrocher du téléphone cellulaire ? L’addiction chez certains utilisateurs est réelle. On mange avec son portable, on pratique un sport, le mobile en poche... A quand le gsm de plongée ?

Et qu’en est-il de la santé ? Devons-nous renforcer le principe de précaution autour des antennes relais, en légiférant sur leur implantation ?

Voici quelques raisons objectives pour vous encourager à utiliser le gsm avec mesure :

- Même si les aînés sont moins à l’aise avec le langage SMS, force est de constater qu’il fait perdre le bon usage de la langue française (orthographe et ponctuation...)

- C’est un fait avéré, utiliser son smartphone (iPhone) avant de s’endormir provoque des troubles du sommeil, et un rendement moindre la journée du lendemain (sensation de fatigue, manque de motivation....)

- Le téléphone mobile est un outil qui génère du stress et un sentiment permanent d’urgence.

- Ecouter de la musique sur son gsm à un niveau élevé peut rapidement endommager les cellules de l’oreille interne