« J’ai peur de vieillir »

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

« J’ai 54 ans et j’ai peur de vieillir. Mes rides sont de plus en plus marquées, mon corps s’use, je me sens moins désirable et n’ose plus me déshabiller devant mon mari. Je pense tout doucement à la chirurgie esthétique. Une amie est déjà passée par là et le résultat est plutôt concluant, elle a rajeuni de 10 ans. Je pense que c’est la solution, mais j’ai peur, ne faudra-t-il pas que j’y retourne régulièrement ? »

Jeannine, 54 ans, Namur.

Des questions naturelles

Jeannine, la peur de voir sur nous les effets du temps est relativement fréquente aujourd’hui, et bien plus souvent chez les femmes que chez les hommes chez qui la maturité est perçue comme un charme certain. Cela peut bien entendu s’expliquer par les images véhiculées par les médias : des femmes aux jambes interminables, aux corps androgynes qui, lorsqu’elles avancent en âge continuent d’afficher un corps de jeune fille et ne connaissent évidemment pas les rides et autres petits « inconvénients » tout à fait naturels.

Il est très tentant de vouloir ressembler à ces personnages de papier, ou du moins à vouloir nous aussi contrer les pouvoirs du temps. Pourtant une femme belle n’est pas ce que l’on nous fait croire.

Accepter l’évolution

Stéphanie Rochette, Conseillère en image personnelle, nous met en garde :

« Rien ne peut aller à l’encontre de l’évolution naturelle. Ne pas accepter cette réalité correspond souvent à un refus d’accepter que les choses bougent, changent, évoluent dans notre vie en général... La chirurgie est bien entendu tentante, mais le risque est qu’une fois que l’on y a mis le pied, il est difficile d’en sortir.

En effet, un lifting par exemple va effectivement vous redonner un coup d’éclat, mais l’harmonie de votre corps est brisée, accentuant le contraste entre le « très neuf » et le naturel qui, du coup, va paraître plus marqué par le temps que ce qu’il n’est réellement... Comment résister alors à une nouvelle intervention chirurgicale... qui en entraînerait une autre et ainsi de suite ? N’est-il pas plus opportun d’accepter cette évolution naturelle  ? Alors, soyez heureuse d’afficher votre expérience, Jeannine, votre maturité et souriez : vos charmantes rides d’expression souriront elles aussi !

Qu’est-ce qu’une femme belle ? N’est-ce pas simplement une femme qui s’accepte, qui s’aime et dont l’esprit est en adéquation avec le corps ? Le bien-être intérieur permet de rayonner, bien au-delà des petits défauts physiques, des rides ou des kilos en trop... »

Partir de l’intérieur

Stéphanie Rochette travaille d’une façon un peu particulière qui comprend autant un travail de connaissance et d’acceptation de soi que du relookage :

« Souvent, les personnes qui viennent me voir ont une attente précise, elles veulent du changement, des recettes, connaître leur palette de couleurs. Mais il est fou de penser que l’ensemble des humains se répartit en 4 types que l’on appelle « saisons » et qui représentent les uniques couleurs qui les mettront en valeur. Il est utopique également d’imaginer que toutes les couleurs y soient représentées. J’ai parfois vu des femmes coincées, devant des rayons de vêtements, par leur petit carton de couleurs... Je trouve ça dommage.

Je préfère partir de l’intérieur de la personne. Dans les entretiens, je parle d’abord longuement avec elle afin de bien cibler ses attentes et qu’il s’agisse non pas d’un relookage à proprement parler, mais d’une mise en valeur en adéquation avec la personnalité.

Un relookage auquel la personne participe activement, afin d’éviter « le traumatisme du coiffeur » où les personnes ne se reconnaissent parfois plus et peuvent ressentir la transformation comme extrêmement violente.

Redécouvrir sa beauté

Chaque personne doit pouvoir devenir autonome et donc seule responsable de ses choix, afin de pouvoir s’approprier, à son rythme, son nouveau style, qu’il soit vestimentaire, capillaire ou de maquillage ».

Plus qu’une chirurgie, Jeannine, il peut être opportun de travailler sur votre apparence : vous la réapproprier, redécouvrir votre beauté et accepter qu’elle soit différente de celle de vos 30 ans. Ces petites rides présentes sur votre visage témoignent de votre maturité, de votre expérience, elles s’expriment pour vous. Elles aussi sont belles !

N’oubliez pas non plus que continuer à prendre soin de vous, que ce soit par l’application de crèmes hydratantes aux plantes, par des sorties entre amis, des moments de détente, des projets qui vous animent, vous rendra d’autant plus belle qu’ils vous feront rayonner.

Car rien n’est plus révélateur de beauté que de se sentir exister.

P.-S.

Centre Agtaopé,

Stéphanie Rochette, conseillère en image personnelle

0486/985613

info@agtaope.be

www.agtaope.be

Le premier entretien, environ 30 minutes par téléphone, vous permettra d’exprimer vos attentes et de mieux prendre connaissance de la philosophie d’Agtaopé et de la manière de travailler de Stéphanie Rochette. Celui-ci est entièrement gratuit.

Le travail dépendra ensuite de vos attentes et vos objectifs, il est réparti en différents modules.

Tarif : entre 75 et 500 euros en fonction des modules choisis (dégressif).