Il retrouve son amour de jeunesse 70 ans plus tard

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Norwood Thomas, 93 ans, et Joyce Morris, 88 ans, se sont retrouvés après 70 années éloignés l’un de l’autre.


Il y a quelques mois, Norwood Thomas et Joyce Morris ont repris contact grâce à Internet. Lui aux Etats-Unis, elle en Australie, les deux anciens amants se parlaient via Skype, le billet d’avion étant trop cher. Leur histoire est rapidement devenue virale et des centaines de personnes se sont cotisées sur Internet pour permettre à Norwood d’aller rejoindre sa belle en Australie.

Les deux tourtereaux s’étaient rencontrés à Londres durant la Seconde guerre mondiale. Âgé de 21 ans à l’époque, Norwood Thomas est en poste en Grande-Bretagne peu avant le débarquement. C’est alors qu’il rencontre Joyce Morris, une jeune londonienne de 17 ans. Accompagné d’un autre soldat, Norwood profite d’une permission pour aller se promener sur les bords de la Tamise. Au même moment, Joyce et son amie décident de louer une barque. Les deux jeunes hommes les aperçoivent et les rejoignent. Commence alors une après-midi de détente au cours de laquelle Joyce et Norwood apprennent à se découvrir et à s’apprécier. Leur histoire est née !

Les deux tourtereaux tombent follement amoureux. Malheureusement, après la fin de la guerre, Norwood doit repartir aux Etats-Unis, leur histoire s’arrête brutalement. Ils s’écrivent régulièrement, le jeune homme demande même à Joyce de le rejoindre afin qu’ils officialisent leur union. Pour une raison qu’elle ignore encore aujourd’hui, la jeune femme ne comprend pas l’objet de la dernière lettre de Norwood. En la lisant, elle pense qu’il s’est marié et qu’il veut quitter sa femme pour la retrouver. Ne souhaitant pas briser un couple, Joyce décide de ne plus répondre. Son silence durera 70 ans.

L’an dernier, Joyce sort du silence et demande à son fils de l’aider à retrouver son amour de jeunesse. Après quelques manipulations, ils trouvent un article traitant du D-Day dans un journal local de Virginie où vit désormais le vétéran de la Seconde guerre mondiale. Le fils de Joyce contacte le journaliste qui, lui-même, contacte Norwood Thomas et lui demande s’il connaît une certaine Joyce Morris. La réponse du nonagénaire est significative : « Oh mon dieu ! ».

La suite, vous la connaissez. Grâce aux cotisations des internautes, les deux anciens amants ont pu se retrouver. « C’est la plus belle chose qui pouvait m’arriver », déclare Norwood. « Nous allons passer quinze jours merveilleux », a ajouté Joyce.

P.-S.

Crédit photo : Bill Tiernan/AP