"Hunger Games", meilleur début en salles de l'année en Amérique du Nord

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Le nouveau volet de la saga "Hunger Games", "La révolte : Partie 1", a triomphé au box-office américain ce week-end avec le meilleur lancement de l’année dans les salles nord-américaines.

"The Hunger Games - La révolte : partie 1", soit le troisième film de la saga futuriste et apocalyptique, a généré 121,9 millions de dollars ce week-end, d’après la société spécialisée Exhibitor Relations.

C’est environ 20 millions de dollars de plus que le deuxième plus gros début de l’année, "Transformers : l’âge de l’extinction", qui avait engrangé quelque 100 millions de dollars lors de sa sortie en juin.

"Captain America : le soldat d’hiver" et "Les gardiens de la galaxie" suivent dans le classement des meilleurs lancements de 2014 avec respectivement 95 et 94 millions de dollars récoltés pour leur premier week-end à l’affiche.

Malgré ses beaux débuts, le nouvel opus de "Hunger Games", au cours duquel l’héroïne Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) mène une rébellion, fait une performance un peu moins spectaculaire que les deux premiers épisodes, "Hunger Games" (2012), qui avait récolté 152 millions de dollars en un week-end, et "L’embrasement" (2013) (158 millions de dollars).

Le film distance largement "Big Hero 6", le dernier Marvel/Disney, qui suit à la deuxième place avec 20,1 millions de dollars pour un total de près de 136 millions de dollars en trois semaines.

La saga intergalactique "Interstellar" génère encore 15,3 millions. En trois semaines sur les grands écrans, la dernière réalisation de Christopher Nolan, après "Inception" et "The Dark Knight Rises", a rapporté 120,9 millions. Le film nous propulse dans le futur parmi un groupe d’astronautes à la recherche de nouvelles planètes habitables.

"Dumb and Dumber De", la suite quasiment 20 ans après de la comédie culte "Dumb and Dumber", a glissé de la première à la quatrième place en une semaine, avec 14 millions de dollars (57,7 millions au total).

Beaucoup plus loin derrière, "Gone Girl", dans lequel Ben Affleck est soupçonné d’être impliqué dans la disparition de sa femme, conserve sa cinquième place avec 2,8 millions (156,8 millions en huit semaines).

En sixième position, "Beyond The Lights" récupère 2,6 millions pour son deuxième week-end de projection. L’histoire du chemin vers la gloire d’une jeune chanteuse a récolté 6,2 millions au total.

"St. Vincent", où Bill Murray campe un voisin acariâtre et décadent qui se prend d’affection pour un petit garçon, descend d’un cran en septième position avec 2,2 millions de dollars (36,5 millions en sept semaines).

Brad Pitt, en sergent américain déterminé de la Seconde Guerre mondiale dans "Fury", est huitième avec 1,9 million de dollars. En six semaines, il a empoché 79,1 millions de dollars.

En neuvième position pointe "Birdman", du Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu, où Michael Keaton interprète une ancienne vedette de film de super-héros essayant de renouer avec la gloire au théâtre. Il a encaissé 1,9 million de dollars (14,4 en six semaines).

La dernière place du Top 10 appartient à "Une merveilleuse histoire du temps", film consacré à la vie du physicien et théoricien britannique paralysé Stephen Hawking. Après trois semaines à l’affiche, le film a gagné 7 places et généré 1,5 million de dollars sur le week-end, soit le double du week-end précédant. Au total, il a rapporté 2,8 millions.